• Les résultats ont été filtrés avec la lettre: L
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y
Photo de L’An Vert
L’An Vert

L’AN VERT est une association qui a pour objectif de favoriser l’émulation et la création artistique… C’est un projet en cours de développement auquel nous vous invitons à contribuer en tant qu’acteur ou spectateur.
Spectacles, concerts, expositions, projections de films, danse, expériences en tous genres…

lanvertDepuis le mois de mai 2002, L’AN VERT se développe en bord de Meuse dans le quartier d’Outremeuse. L’initiative de ce projet émane d’une poignée d’artistes, se proposant alors d’ouvrir et de mettre à disposition d’artistes plasticiens des espaces créatifs (ateliers temporaires à prix démocratique). Cette orientation a depuis fortement évolué, en s’ouvrant à d’autres idées et formes d’expression artistique. La pratique artistique n’étant pas réservée aux seuls plasticiens, l’idée d’ateliers s’est naturellement élargie à l’ensemble des créateurs : musiques, spectacles, auteurs, danseurs…

Nous vous convions à goûter nos banquets de passions et à partager notre théâtre d’affinités…

Photo de L’Anexe Théâtre
L’Anexe Théâtre
Photo de L’Annexe Théâtre
L’Annexe Théâtre
Photo de L’Aquilone asbl
L’Aquilone asbl
AU QUOTIDIEN, NOUS DÉVELOPPONS :
Des projets thématiques sur des Cultures ou des pays à travers les contes, les expositions, le théâtre, les concerts,etc.
Photo de L’Armande ASBL
L’Armande ASBL
Lieu d’expression et de diffusion artistique
Un espace de créations diverses et variées. Scènes ouvertes. Spectacles. Lieu de répétitions et de résidences.
Photo de L’Art d’Ici et d’Ailleurs
L’Art d’Ici et d’Ailleurs
Photo de La Baraka ASBL
La Baraka ASBL
La Baraka c’est…
Un accueil de tous les jeunes dès 6 ans jusqu’à 26 ans.
La Baraka c’est…
Un accueil de tous les jeunes dès 6 ans jusque 26 ans. Un soutien scolaire et de la remédiation. Des ateliers toute l’année, allant de la musique à la peinture en passant par la danse. Des ateliers pendant les congés scolaires. Mais aussi : du sport et des séjours sportifs, des excursions, des projets, des activités, des fêtes, des sorties ensemble et bien d’autres choses encore !
La Baraka, c’est encore…
Une association reconnue par la Communauté Française et active sur le quartier Sainte Marguerite (Liège) depuis 1971, en tant que Centre de Jeunes, Centre d’Expression et de Créativité et Ecole de devoirs. La Baraka entend promouvoir et faire partager les valeurs universelles de tolérance, de solidarité, de démocratie et de citoyenneté, sans discrimination idéologique, politique, religieuse, raciale, sexuelle et territoriale.
Nos actions s’inscrivent dans des espaces qui privilégient la liberté d’expression, la créativité, la culture et la participation active.
Nous restons indépendants et accueillons tous les enfants et jeunes du quartier dans nos activités.
Photo de La Bouffonnerie
La Bouffonnerie
Bien manger, bien boire… et surtout bien rire. Le tout dans un même lieu… Découvrez l’étonnante formule de repas-spectacle de la Bouffonnerie.
Vous souhaitez passer une soirée de détente en couple, en famille ou entre amis?
Vous souhaitez vous retrouver dans une réelle ambiance de repas-spectacle?
Vous aimez bien manger et bien rire?
Vous aimez les salles de spectacle tout en intimité?
Alors n’hésitez plus, venez découvrir « La Bouffonnerie » !
Nous vous proposons une formule originale de repas-spectacle, dans le lieu même où Robert Sullon et son épouse ont fait rire tant et tant de Liégeoises et de Liégeois…
Bien manger, bien boire et surtout bien rire… Le tout dans un même lieu. C’est ce que vous propose « La Bouffonnerie », et ce, selon 2 formules différentes:
– Les mercredis et jeudis : le spectacle et le plat du jour (choix entre 3 plats) pour 30€ (hors boissons).
– Les vendredis et samedis : le spectacle et le menu 3 services pour 45€ (hors boissons).
Pour plus d’infos sur le spectacle à l’affiche : http://www.labouffonnerie.be/a-l-affiche.php
Pour plus d’infos sur le menu : http://www.labouffonnerie.be/repas.php
Pour réserver vos places :
Photo de La Charlemagn’rie ASBL
La Charlemagn’rie ASBL
Retrouvez toutes nos activités et invitation à la participation de ceux-ci.
Notre association a émergé en 1976, grâce au dévouement et l’énergie novatrice d’un groupe de jeunes (les anciens du Patro). Avec toute l’énergie de leur jeunesse, ils vont « réveiller » La Préalle!
Ce sera d’abord une grande fête populaire à la ferme du quartier, prémices de ce qui deviendront nos traditionnelles Festivités, l’ASBL La Charlemagn’rie est née.
Bientôt les demandes affluent: un endroit de réunion pour les plus jeunes? Un rendez-vous hebdomadaire pour les seniors? Une aide parascolaire? … Il faut des locaux … A cela ne tienne, l’ancien cercle fera l’affaire! Et chacun se transforme, qui en maçon, qui en peintre, en électricien, … on ne calcule ni le temps ni l’énergie dépensée.
Les reconnaissances officielles ne tardent pas à se concrétiser: d’abord les Affaires Culturelles de la Province, puis la Communauté Française, nous sommes maintenant une Organisation d’Animation socioculturelle.
Expositions, conférences, spectacles variés se mettent en places, de nombreux clubs et ateliers se créent, une seconde grande fête annuelle naîtra en 1985: Lî Fièsse dèl Sint Tchåle, et enfin les activités de formation pour adultes vont venir s’ajouter; si bien que l’ASBL ne peut que sauter sur l’occasion qui se présente à elle en 1989 …
De nouveau, chacun revêt son bleu de travail: une grande salle de spectacle, des bureaux, un atelier de cordonnerie, des remises sont construits sur une partie de l’ancienne salle du cinéma Tinlot devenue établissements Puraye et que nous avons pu acquérir grâce à la Fondation Drèze.
EN 1983: une nouvelle étape est franchie, nous nous voyons reconnue comme OISP (Organisation d’Insertion Socioprofessionnelle), les formations pour adultes se développent.
En 2010: les anciens du Patro de 1976 sont maintenant les anciens de la Charlemagn’rie, d’autres ont pris le train en marche …
Même si les activités de formation, les aides parascolaires, certains ateliers sont assurés par ce que nous nommons les permanents – c’est à dire du personnel sous contrat et engagé grâce aux pouvoirs subsidiant – le bénévolat fait partie du quotidien à La Charlemagn’rie et répond à un besoin vital de l’association.
Photo de La Cité des kids
La Cité des kids
CITE DES KIDS:
La Cité des Kid’s est un centre récréatif couvert de 1000 m² réservé aux enfants de 3 à 12 ans.
Un immense labyrinthe 3D avec passages suspendus, trampolines, piscines à boules, toboggans, châteaux gonflables et diverses animations les attendent pour des heures de plaisir assuré !
Cet univers magique et accueillant leur offre le loisir de se divertir et se dépenser en toute sécurité.
Photo de La Cité Miroir
La Cité Miroir
Chargé de communication > Personne de contact pour votre structure Culture Liège ASBL pas pour les visiteurs.
Anciennement Bains et Thermes de la Sauvenière, La Cité Miroir est devenue un lieu de débat, d’éducation et de culture.
La Cité Miroir est un espace où le passé et le présent vous donnent rendez-vous pour construire l’avenir. Spectacles vivants, débats, expositions temporaires ou permanentes se mêlent et se répondent au sein de La Cité Miroir, pôle de référence entièrement dédié à la citoyenneté, à la mémoire et au dialogue des cultures.
La Cité Miroir s’intègre dans un espace culturellement dense au cœur de Liège.
Sous leur toit rénové, les anciens bassins de la Sauvenière accueillent trois asbl :
– Le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège
– Les Territoires de la Mémoire asbl
– MNEMA asbl
Plus d’infos? http://www.citemiroir.be
Photo de La CITE s’invente
La CITE s’invente

Centre d’Initiative pour une Transition Écologique, L’ASBL est une invitation à l’action collective! L’équipe propose ateliers, chantiers et formations sur 4 thématiques: l’habitat, l’énergie, l’alimentation et la biodiversité.

Photo de La Ferme des Enfants
La Ferme des Enfants
Ferme d’animation, centre nature de Liège.
Suivez l’actualité de notre ASBL au fil de son évolution!
Photo de La Galerie by culture Liège
La Galerie by culture Liège
Photo de La Guimbarde
La Guimbarde
L’équipe de La Guimbarde vous accueille à Liège, dans le Carré.
Ambiance Rock’n Roll et convivialité.
Concerts Acoustiques offerts le samedi 21h.
DJ les vendredi et samedi soirs.

#Bar #Café #Liège #Carré #Musique #Concert #Rock #Pop #DJ

Voir moins
Moi, c’est la Grande Dame du Carré, La Guimbarde.
Et si les murs pouvaient parler, j’aurais des centaines d’anecdotes à vous raconter!
Des soirées…
Photo de La Mézon
La Mézon

La Mézon t’accueille du lundi au vendredi dans une ambiance cool et conviviale ! À l’accueil tu peux te détendre, discuter, rencontrer des gens, jouer ( PS4, ping pong, kicker, PC) et proposer tes idées à des animateurs à l’écoute !

Maison des jeunes de la ville de Huy
Photo de La Mi’Lune – Association TangoTango
La Mi’Lune – Association TangoTango
La Mi’Lune – Association TangoTango
L’association TangoTango vous propose de vivre et d’expérimenter la douce marche d’un tango au travers de cours et de milongas.
Expression populaire de Buenos Aires par excellence, le tango a donné et produit toujours un énorme répertoire musical.
C’est une danse de couple où le sentiment rime avec l’émotion, et qui, outre les images séductrices véhiculées par les médias, est bien plus l’apanage d’un lien social et d’une intimité faite de codes et de respect où l’homme et la femme se mettent à l’unisson
Photo de La Tour d’Eben Ezer / De Toren van Eben Ezer – Musée du silex / Het vuursteen Museum /
La Tour d’Eben Ezer / De Toren van Eben Ezer – Musée du silex / Het vuursteen Museum /

Le Musée du Silex a.s.b.l.

La Tour d’Eben-Ezer est un monument dédié à la Paix, érigé dès 1950. Elancés vers le ciel, quatre chérubins aux quatre points cardinaux, envoient leur message symbolique au monde. Ses sept niveaux débouchent sur une plateforme entourée aux angles par 4 tourelles surmontées des chérubins.

Elle est construite en pierres de silex, issues des carrières. Son allure brute lui confère un caractère insolite et fantastique. Eben-Ezer est à l’image de Liberté-Egalité-Fraternité grâce à Aimer-Penser-Créer.

Eben-Ezer est le musée de Robert Garcet, chaque salle est animée et fait vivre l’œuvre d’une vie, ses découvertes : ses écritures, sculptures, découvertes, philosophies.

 

La Tour

D’un caractère insolite et inattendu, la Tour d’Eben-Ezer renferme une symbolique mûrement réfléchie, rien dans sa construction n’est laissé au hasard.

Tels la tour de Babel, les Ziggourats ou encore les donjons du Moyen-âge, les tours ont toujours symbolisé le lien entre les hommes et les dieux. En effet, ces constructions fixent leur encrage dans les profondeurs de la terre et s’élèvent vers le ciel. Elles réalisent ainsi la liaison symbolique entre le Monde Souterrain, la Surface et le domaine des dieux. Par analogie, la Tour d’Eben-Ezer est le moyen donné aux hommes d’atteindre d’autres sphères par le biais de la connaissance.

La tour d’Eben-Ezer représente l’Humanité telle que symbolisée dans la Bible par la Jérusalem Céleste, ville mythique de 12 000 stades de côté ( 2160 km). Disposant d’un espace autrement plus réduit, Robert GARCET conserva néanmoins cette proportion dans son œuvre ; la Tour d’Eben-Ezer fait 12 mètres de côté.

 

Le Fusil brisé

Le nom même :  » Eben-Ezer  » fut donné à cette colline par Robert GARCET.

Ce nom est porteur de sens. En effet, c’est selon la Bible l’endroit où Samuel érigea, en 1038 avant JC, une pierre afin de symboliser la paix enfin retrouvée.

La tour d’Eben-Ezer construite à la fin de la seconde guerre mondiale s’érige contre la guerre et toutes formes de violence. C’est pourquoi, chaque année lors du solstice de printemps y flotte une bannière sur laquelle on lit :  » … et l’on n’apprendra plus la guerre… « .

Nous ne reprenons ici que quelques exemples de la symbolique de la Tour d’Eben-Ezer. Nous pourrions y consacrer l’entièreté de ce site ; mais tel n’est pas notre objectif… Nous vous invitons plutôt à la découvrir par vous-même au cours d’une visite entre rêverie et mythologie

 

Photo de La Villa Sauvage
La Villa Sauvage

Expositions, magasin de vins bio, actuellement en sous-sol sur rendez-vous ! Toutes les infos sur https://lavillasauvage.be/

Photo de La Zone Salle de concert)
La Zone Salle de concert)

La Zone (Liège)

La Zone est une Maison des Jeunes et un centre liégeois de cultures alternatives qui existe depuis 1988. Elle est située en Outremeuse.

Elle accueille chaque année une large variété de groupes musicaux internationaux et locaux de tous styles, des troupes de théâtre, des artistes de cabaret, des expositions, etc. Citons encore des tables d’hôtes hebdomadaires à prix démocratiques tous les jeudis, des ateliers d’initiation à la sérigraphie ou aux Médias Assistés par Ordinateurs (M.A.O).

Une scène Slam mensuelle très active donne la parole à toutes et tous et est lié à un atelier d’écriture qui permet de se perfectionner à l’expression orale ou écrite.

Présentation

La Zone est un projet politique actif dans le champ culturel qui s’articule autour de 2 axes : la volonté de soutenir, par des processus d’accueil et de coopération, toute initiative portée par des minorités culturelles et permettre à l’ensemble des usagers de s’investir dans une gestion participative des moyens et des lieux de l’association.

À la façon d’un « micro service public », La Zone se donne pour mission de développer un espace d’accueil ouvert à toutes les pratiques collectives où les usagers sont acteurs de leur propre culture tout en reconnaissant la richesse d’autres singularités que la leur et en étant donc capables d’enrichir la construction de leur identité et de leur pratique par des rapports de coopérations, de dialogues et d’échanges.

Nous pouvons qualifier le projet Zone comme axé principalement sur la résistance créative ouverte à toutes les formes d’expression et toujours réceptive aux cultures émergentes dans des rapports de tolérance, de reconnaissance des désirs affinitaires et de garantie d’accès pour chacun.

La Zone veut principalement soutenir la culture active et permettre la mise en œuvre en interne de multiples expériences collectives dans des champs d’action variés. Son objectif prioritaire étant que le projet La Zone reste porté par le plus grand nombre d’usagers en y permettant de multiples entrées concrètes.

Les niveaux de participation pour les usagers sont extrêmement divers et laissés au libre choix de chacun, tout en se fondant sur une série de principes qui ont été pensés pour responsabiliser les usagers, leur donner la possibilité de s’impliquer plus profondément et de devenir de réels usagers actifs et porteurs du projet.

La participation de plusieurs dizaines de personnes, de collectifs, de passionnés de musique, de slam, de cinéma, de cuisine, de créations numériques, de productions artistiques les plus diverses, …, est à la base même du projet, c’est-à-dire  : rebondir sur les projets, les envies, les idées, les énergies et aider à leur finalisation; mettre à disposition une infrastructure et des moyens; favoriser une implication à tous les niveaux de gestion, de l’organisation pratique d’événements à l’Assemblée Générale.

Le projet tend à construire une logique de mise en réseaux par l’éclectisme et la transversalité de ses activités, par les rencontres entre différentes cultures, par les collaborations avec d’autres associations de manière à partager les ressources et à échanger les expériences et pour donner de la visibilité à ces démarches.

Reconnue depuis 1988 par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme Maison des Jeunes, La Zone reçoit divers subsides pour le fonctionnement et les emplois. Elle dispose d’une infrastructure comprenant une salle de concert, une salle polyvalente, un dortoir, une cuisine, des locaux pour les ateliers, des bureaux, des salles de réunions, etc.

La structure juridique de La Zone est une ASBL dont l’Assemblée Générale est idéalement composée d’usagers actifs et représentative des différents secteurs d’activités de manière équilibrée.

Historique

L’asbl La Zone a été fondée par une troupe de théâtre-action à la fin des années 80. À la même époque, des connivences s’établissent entre l’équipe de la Zone, un nouveau collectif d’organisations de concert (Zone Libre) et un groupe de plasticiens (Trace). De cette rencontre va naître un projet alliant activités théâtrales, musicales et arts plastiques. Ensuite arrive la reconnaissance de la Zone en tant que Maison de Jeunes, et le 17 octobre 1991 a lieu l’inauguration de la salle de concert souterraine.

Photo de Laser Game Verviers
Laser Game Verviers

Le Laser Game est l’activité à la mode de 7 à 77 ans. Celui de Verviers a ouvert ses portes en juillet 1997, le système a bien évolué depuis.

Photo de Latitude 50 – pôle des arts du cirque et de la rue
Latitude 50 – pôle des arts du cirque et de la rue
Pôle des arts du cirque et de la rue en Wallonie, Latitude 50 accueille des artistes en résidence de création durant toute l’année et propose chaque saison des spectacles à la couleur très cirque.
Pôle des arts du cirque et de la rue situé à Marchin en Belgique, Latitude 50 programme chaque année une dizaine de spectacles, co-organise le festival Les Unes Fois d’un Soir à Huy et accueille une quarantaine de compagnies en résidence de création… Quelques 300 artistes viennent y créer leur spectacle chaque saison. Situé en milieu rural et riche de ses nombreuses collaborations, Latitude 50 articule fabrication et diffusion de spectacles et développe ainsi un lieu permanent de créativité, d’imagination et d’échanges
Photo de Le Chœur d’Hommes de Liège – Les Disciples de Grétry
Le Chœur d’Hommes de Liège – Les Disciples de Grétry

Le Chœur d’hommes de Liège, Société royale des Disciples de Grétry, fondée à Liège le 18 juin 1878, chante depuis plus d’un siècle un répertoire aussi vaste que varié : chant sacré, Gospel, Opérettes, comédies musicales, variété, …

Voir moins
La Société Royale « Les Disciples de Grétry » fut fondée à Liège le 18 juin 1878; son premier local était la maison Dolne, graveur sur armes au coin des rues Jonfosse et Stéphany. Le premier but de la Société était l’excursion; faisaient partie du cercle notamment Karl Morisseaux, violoniste, Dolne, pianiste, Henri Simon, artiste peintre et écrivain wallon, Dieudonné Le Ruth, etc. C’est au cours d’une réunion que Morisseaux suggéra l’idée de chanter des chœurs pour diversifier les soirées. A cette société, il fallait un titre; on le tira au sort, ce fut « Les Disciples de Grétry » qui sortit de l’urne, il avait comme auteur Henri Simon qui fut le premier président de la Société.
La Société devenait trop nombreuse, elle émigra au café de l’Alliance, chez Baiwir, à côté du journal « La Meuse ».
Le premier chœur fut « Le chant d’amour », chœur allemand très simple; puis ce furent: l’ « Aubade Languedocienne », « La Saint-Hubert « de de Rillé. Parmi les premiers membres, il y avait Henri Simon, Nestor Gérard, mes frères Henri et Léon Goossens, élèves de l’Académie et puis Pansaers, Le Ruth, Goeyen, etc. » »
En 1928, elle recevra le titre de Société Royale , à l’occasion d’un concert de gala organisé dans la salle des fêtes du Conservatoire royal de LIÈGE en présence de LL.AA.RR ALBERT I et ELISABETH de BELGIQUE. La jeune Société, dont la devise est « Ars et Labor », compte, en 1886, 155 chanteurs ! On est proche des 219 membres de 1929 … époque où le chœur d’André-Ernest-Modeste GRETRY « Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille » était interprété dans un arrangement pour petit chœur et grand chœur.
Les années s’écoulent et LES DISCIPLES DE GRETRY poursuivent leur route avec l’enthousiasme de leurs ancêtres. Ils ont eu le plaisir de donner des concerts et de participer à de nombreuses activités musicales tant en Belgique, du Nord au Sud, en passant par Bruxelles, que dans nos pays voisins (France, Italie, Suisse, Luxembourg …). Ils participent depuis des années aux « traditions » de la vie liégeoise et à son folklore.
A ce jour, ils sont là, toujours Chœur d’hommes : 61 membres inscrits dont une cinquantaine réguliers et actifs qui se retrouvent chaque vendredi de 20 à 22 hs 30, dans leurs locaux à l’Académie Grétry à Liège, pour partager leur plaisir commun : être ensemble pour apprécier toute la beauté du chant choral.
Photo de Le Corridor
Le Corridor
Maison de création contemporaine pour les arts vivants, compagnie de théâtre professionnelle, lieu de recherche et de rencontres, lieu de résidences artistiques, maison d’édition et de production de films d’animation.

Voir moins
Une maison de création
Créé en 2004, le CORRIDOR (anciennement Grand-Guignol) est une maison de création contemporaine dans le domaine des arts vivants. Elle accompagne chacun des projets de leur conception à la production et à la diffusion tant nationale qu’internationale, en passant par l’animation et l’éducation des publics aussi bien en amont qu’en aval de la création.
Cette structure de créations fut fondée et est toujours dirigée par Dominique Roodthooft, metteure en scène et comédienne. Elle a donné naissance à de nombreux projets élaborés collectivement sous son impulsion et son regard.
Patrick Corillon est artiste associé au CORRIDOR et a créé depuis 2006 plusieurs spectacles qui s’apparentent au théâtre d’objet.
Une compagnie
Conventionnée depuis 2008, elle reste subventionnée ponctuellement par la Commission d’Aide aux Projets Théâtraux.
Elle fonctionne également avec des fonds propres, résultats des recettes de ventes des spectacles, des accords de co-production avec des théâtres plus importants et des recettes des formations et stages organisés au sein de l’asbl.
Ses spectacles ont souvent donné lieu à des productions internationales. En France, de grands festivals nous ont co-produit et accueilli comme: le festival IN à Avignon, le festival Paris Quartier d’Eté, le festival les Tombées de la Nuit à Rennes ainsi que de grandes structures comme La Ferme du buisson — scène nationale — à Marne la Vallée ou le Centre Georges Pompidou à Paris.
Avec l’Opéra bègue, créé en 2004 à Liège, et pour la première fois en Wallonie, l’asbl a réussi à mettre sur pied, une co-production entièrement bi-communautaire entre Gand et Liège tant au niveau artistique qu’au niveau financier. C’est grâce à ce spectacle que, pour la première fois au Théâtre de la Place, un spectacle fut surtitré en flamand.
La compagnie collabore avec un large réseau local et international de créateurs, penseurs et auteurs, dont des dramaturges, des philosophes, des architectes, des plasticiens, des scientifiques ou encore d’autres personnes ressources. Afin de permettre à tous de prendre part à ces échanges multidisciplinaires, des « parlottes » et des « bancs d’essai » ouverts au public sont régulièrement organisés. L’animation et l’éducation des publics fait également partie des missions de la compagnie.
Un lieu de recherche et de rencontre
Implanté dans le quartier nord à Liège, le CORRIDOR est conçu pour pouvoir fonctionner comme un lieu de passage, dans lequel peuvent se croiser différentes disciplines.
Il sert également de lieu de répétitions pour les spectacles produits par l’association.
Il s’y donne également différents ateliers tant pour des professionnels du métier que pour des personnes travaillant dans le secteur de l’éducation, l’enseignement et/ou de la santé.
Le CORRIDOR accueille des artistes en résidence et se définit comme un lieu de rencontres, d’essais et de recherches, en dehors de toute pression de production.
Certains chantiers internes et externes peuvent y être montrés à un public extérieur (49 spectateurs).
Une maison d’édition
Le CORRIDOR dispose d’un atelier de reliure et édite des ouvrages en lien avec ses créations.
Photo de Le Cube – Hannut
Le Cube – Hannut

HANNUT:

Une salle attractive de 500m2 accueillant des spectacles de stand-up (Comedy Club) ainsi que des soirées dansantes & corporate. Une jolie mezzanine vous permettra ainsi de passer d’agréables moments et de profiter d’une vue à 180 degrés sur la salle.

BARCHON :
Une salle polyvalente de 550m2, unique dans la région liégeoise, accueillant des spectacles de stand-up (Comedy Show) des soirées dansantes ainsi que des événements associatifs. La salle dispose également d’une surface extérieure afin de vous divertir en configuration Outdoor l’été.

Photo de Le Forum
Le Forum

Le Forum est une salle de spectacle liégeoise ouverte le 30 septembre 1922. De style Art déco, la salle est située rue Pont d’Avroy. Le bâtiment est classé au patrimoine exceptionnel de la Région wallonne.

Histoire

Inaugurée en 1922 à l’initiative d’Arthur Mathonet, la salle est dédiée au cinéma, au music-hall et à l’opérette. La salle est reprise en 1929 par la MGM. « La Comilière » (société à la base de la naissance du Forum), fit faillite en 1936. Le duo Masereel-Beckers racheta les lots de terrain dont le Forum faisait partie.

Pendant la guerre cependant, la MGM, aux mains de propriétaires israëlites2, fut écartée de la gestion par les nazis. La MGM ne put reprendre ses activités au Forum qu’en 1947.

Les propriétaires ouvrirent alors Le Churchill (salle existant toujours, dorénavant gérée par le groupe Grignoux), au sous sol du bâtiment. Au terme du bail de la MGM en 1956, M. et Mme Masereel devinrent alors les seuls propriétaires du lieu. Ils cédèrent le bail d’exploitation en 1968 à Hubert Defawes. Au décès de M. Masereel en 1979, sa femme devint seule propriétaire.

En 1968, M. Masereel passa la main et céda le bail d’exploitation à M. Defawes qui devint administrateur-gérant. Monsieur Masereel resta propriétaire. En février 1979, M. Masereel décéda à l’âge de 86 ans, sa femme devint alors propriétaire. Mme Claeys, directrice du complexe Opéra (site et propriétaires depuis à la base du groupe Kinepolis), racheta le bail d’exploitation du Forum en 1984. Suite à un contrôle des services de sécurité communaux, le Forum dut fermer temporairement ses portes. Elle ne rouvrirent qu’en 1989, suite au rachat et à la rénovation par Communauté française de Belgique. La salle et le péristyle furent classés dès 1979, et la façade et l’escalier en 1989 3,4.

Tournages

Le Forum a servi de décor aux scènes de la compétition internationale pour le film Populaire (2012) de Régis Roinsard, avec Romain Duris et la liégeoise Déborah François5.

Photo de Le Hangar ASBL
Le Hangar ASBL

Le Hangar est un lieu culturel ouvert à tous.

Photo de Le jardin de ma voisine
Le jardin de ma voisine
Ateliers autour des plantes de nos jardins : création culinaires et produits de cosmétique naturelle. Partage de conseils et de savoir-faire.
Passionnées par les plantes, Estelle & Manu, deux voisines devenues copines partagent avec vous leurs recettes et remèdes hérités au fil du temps et des saisons auprès des fées, des sorcières et des grands-mères. Récoltées au jardin ou le long des chemins, venez découvrir des plantes qui peuvent à la fois se déguster en bouchées gourmandes ou se transformer en baume de soin que ce soit pour votre bien-être ou votre beauté. À la fin de chaque atelier vous repartirez avec vos propres préparations et leurs secrets à partager avec vos proches et peut-être aussi à vos voisines !
Photo de Le Jardin des Enfants
Le Jardin des Enfants
Le JDE est un lieu d’accueil extrascolaire visant à développer la créativité, l’ouverture d’esprit et l’esprit critique de vos enfants.
Ateliers créatifs pour enfants de 2.5 à 12 ans
DURANT L’ANNÉE SCOLAIRE
Du lundi au vendredi de 15h30 à 18h45
Le mercredi de 12h à 17h45
VACANCES SCOLAIRES – STAGES
pour les enfants de 4 à 12 ans et deux semaines par an pour les enfants de 2.5 à 5 ans.
Nous sommes reconnu par l’ONE, La Ville de Liège, CEC, ATL et Maison de Quartier.
Photo de Le Micro Festival
Le Micro Festival
Photo de Le Moderne
Le Moderne

Historique

En 19851, quelques amateurs de théâtre investissent la salle d’un ancien cinéma du quartier Sainte-Walburge construit en 1928, et aménagent deux salles de spectacle, la grande d’une capacité de 120 places et la petite d’une capacité de plus ou moins 50 places, et une cafétéria pour y faire principalement du théâtre2, des expositions, des ateliers et des stages3.

La compagnie

Composée d’une trentaine de comédiens, la compagnie du Moderne réunit des personnes de tous les âges et de tous les milieux. Elle s’ouvre régulièrement à des comédiens issus d’autres compagnies ou du milieu professionnel3.

La diffusion, les accueils

Musiciens, chanteurs, danseurs et bien sûr comédiens, artistes reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que de jeunes compagnies cherchant à faire connaître leur travail3.

Les expositions photographiques

Tous les deux mois, la cafétéria du Moderne accueille une exposition de photographie, individuelle ou collective. Sous la houlette de l’association de photographes « Priorité à l’ouverture », partageant ainsi leurs œuvres avec le public du théâtre, mais aussi du quartier3.

Photo de Le Petit Bar
Le Petit Bar
Photo de Le Reflektor
Le Reflektor
REFLEKTOR
Concert Venue – Clubbing – Café
Liège – Belgium
En plein coeur de la Cité Ardente, à proximité du Carré, le REFLEKTOR fait vibrer tout au long de l’année les musiques actuelles à Liège. Cette salle de concert lancée en 2015 est située dans le bâtiment de l’ancienne piscine de la Sauvenière, place Xavier Neujean, un quartier voué à devenir un véritable pôle culturel avec la Cité Miroir, le Cinéma Sauvenière, ou encore l’Opéra Royal de Wallonie.
D’une capacité de 600 personnes, entièrement aménagée et équipée, elle peut accueillir dans des conditions d’écoute et de production optimales les meilleures découvertes comme les têtes d’affiche internationales.
Le REFLEKTOR, c’est un AGENDA de plus de 150 CONCERTS par an, dans les styles les plus variés : rock, pop, electro, hip-hop, world, jazz, techno, house, drum & bass ou encore chanson française.
LOCATION / COLLABORATION : Pour toutes demande de location ou de collaboration, contactez info@reflektor.be / sujet > « Organisation de concerts au Reflektor » ou « Location du Reflekfor ».
NL
In het hartje van de Vurige Stad, net naast le Carré, opent een nieuwe zaal in de gebouwen van het vroegere zwembad van La Sauvenière. Het vroegere zwembad vandaag omgevormd in een culturele kern (Cité Miroir, Cinéma Sauvenière, Opéra Royal de Wallonie), zal voortaan onderdak bieden aan de REFLEKTOR, een Luikse zaal die het hele jaar door met de meest actuele muziek zal uitpakken.
Een volledig vernieuwde en compleet uitgeruste concertzaal met een capaciteit van 600 personen, die zowel de beste nieuwkomers als internationale headliners, in ideale luister en productie omstandigheden zal kunnen ontvangen.
De zaal zal ook Les Ardentes helpen de productie en ontwikkeling van artiesten uit de federatie Wallonië-Brussel te ondersteunen door ze voortaan ook een residentie te kunnen aanbieden.
Samengevat, de REFLEKTOR zal een AGENDA van meer dan 100 CONCERTEN per jaar voorstellen, in de meest verscheiden stijlen: rock, pop, electro, hip-hop, world, jazz, techno, house, drum & bass of nog Franse chanson.
Volg ons alvast op Facebook en Instagram voor meer info en komende bevestigingen.
Photo de Le Studio 24
Le Studio 24

La référence latino à Liège 🇧🇪
Commence seul ou en couple 😍
Fitness, Salsa, Bachata & M

Photo de Le ventre de la baleine (péniche-spectacle)
Le ventre de la baleine (péniche-spectacle)

Péniche spectacle, espace d’art et d’expression itinérant

Afin de vous inciter à partager notre rêve éveillé, voici une petite projection tout en poésie:

A l’intérieur et tout autour

A l’intérieur : dans l’intimité des cœurs qui battent.

C’est l’hiver : le feu crépite dans le poêle à bois, les flammes se reflètent dans l’eau du fleuve qui arrive juste à fleur des hublots, c’est la tombée de la nuit, entre chien et loup, un cygne passe ; le parfum du potimarron cuisiné aux épices vous titille les narines, agite vos papilles gustatives ; bientôt la cloche sonnera et le spectacle pourra commencer.

Tout autour :

C’est le printemps : Cent tambours et trompettes laissent échapper mille notes par les sabords grands ouverts ; il est temps de sortir du ventre, d’aller danser là-haut sur le pont, sous le soleil de minuit et applaudir les petites poupées de chiffon qui saluent sous les étoiles.

Photo de Les Apéros Hutois
Les Apéros Hutois

Les Apéros Hutois, c’est le rendez-vous incontournable, ouvert à tous, qui rythme les saisons dans la région hutoise.

Photo de Les Drapiers – Centre contemporain ASBL
Les Drapiers – Centre contemporain ASBL
Photo de Les Grottes de Remouchamps
Les Grottes de Remouchamps
Merveille naturelle sculptée au fil des siècles, venez découvrir les merveilles de les Grottes de Remouchamps à 25 km de Liège (BE)
Merveille naturelle sculptée au fil des siècles, la visite commence par une promenade de plus d’un kilomètre à travers un décor féerique. Dans ce dédale de galeries, vous découvrirez stalagmites et stalactites et vous arriverez dans la première salle habitée il y a 8000 ans par les chasseurs du Paléolithique.
La promenade vous emmène ensuite par les anciens siphons du Rubicon (rivière souterraine), à la grande salle de la cathédrale.
La suite de la visite se fait en barque pour ce qui est de la plus longue navigation souterraine du monde ! Sous la conduite d’un guide vous profiterez d’un spectacle fabuleux où chaque merveille naturelle sera expliquée en détail.
La visite dure 1h15.
Les explications sont données en 4 langues (F, NL, E, D).
Coordonnées :
Grottes de Remouchamps
Rue de Louveigné, 3
4920 Remouchamps
Belgique
Tél : (+32)04/360.90.70
Fax : (+32)04/360 91 08
Site : http://www.mondesauvage.be (cliquer ensuite sur le logo des grottes)
Info et réservation : reservation@mondesauvage.be
Accès :
Autoroute E25, sortie 46 (Aywaille / Remouchamps) (à 25km au sud de Liège)
Horaires :
Ouvert tous les jours du 01/02 au 30/11 à partir de 10h (jours fériés inclus – l’heure de fermeture varie selon la saison)
Et du 01/12 au 31/01 tous les week-ends et durant les vacances de Noël.
Transports en commun :
De la gare Liège-Guillemins ou de la gare d’Aywaille, prendre la ligne de Bus 64, arrêt à Remouchamps.
Attention: les trains et bus ne sont pas fréquents, pensez à vous renseigner avant votre départ

Grottes de Remouchamps

Les grottes de Remouchamps, situées en Belgique dans la commune liégeoise d’Aywaille, sont formées de deux galeries se visitant à pied et en barque. Elles sont surnommées la Merveille des Merveilles et sont un des hauts lieux du tourisme en province de Liège et en Wallonie.

Historique

Le Rubicon

Les grottes de Remouchamps se trouvent sur la limite de trois régions géologiques : le Condroz formé de grès et de calcaire, la Calestienne calcaire et l’Ardenne schisteuse. Les grottes se sont formées dans le calcaire il y a plus d’un million d’années par la présence d’une rivière souterraine, le Rubicon.

Cette petite rivière provient du vallon des Chantoirs entre Louveigné et Deigné où elle s’engouffre sous terre pour ne réapparaître que quelques mètres avant son confluent avec l’Amblève. Le Rubicon a d’abord façonné la galerie supérieure (visite à pied) avant de trouver plus bas une autre voie, la galerie inférieure, où il coule encore aujourd’hui (visite en barque).

Il y a 8 000 ans, les chasseurs du paléolithique ont fréquenté la première salle. L’ensemble des grottes fut découvert en 1828 et ouvert officiellement au public en 1912 (visiteurs équipés de torches). Un éclairage permanent fut installé dès 1924. Pendant la seconde Guerre mondiale, elle servit de refuge aux Remoucastriens.

Visite

Toutes les visites des grottes de Remouchamps sont guidées et en plusieurs langues. Elles durent environ une heure et quart. La température à l’intérieur des grottes varie peu. Elle oscille entre 8 et 10 degrés.

Galerie supérieure (à pied)

On y découvre successivement, au fil d’un circuit long de 1 200 mètres : la galerie du précipice qui est la salle d’entrée, la salle des ruines et son bloc suspendu d’une quarantaine de tonnes, la grande draperie d’une hauteur de 7 mètres formée par l’eau de pluie se transformant en dépôts cristallins, la salle de la Vierge et sa stalagmite évoquant la Vierge Marie portant Jésusla grande galerie et ses barrages de calcite et enfin la cathédrale, haute de 40 mètres et profonde de 100 mètres.

Galerie inférieure (en barque)

Par l’arche naturelle appelée le pont des Titans, on accède à la rivière du Rubicon où la visite se poursuit en barque à fond plat.

Au milieu du Rubicon, se dresse le palmier, étrange et magnifique colonne d’une stalactite et d’une stalagmite rejointes.

La navigation est tranquille mais le plafond s’abaisse par endroits. Seules de petites crevettes dépigmentées, les niphargus vivent dans cet environnement. Par un ancien siphon agrandi pour permettre le passage des embarcations, on accède au débarcadère au terme d’une navigation souterraine de 600 mètres, soit la plus longue au monde[réf. souhaitée].

À la sortie des grottes, se trouvent un petit musée ainsi que des expositions thématiques.

Photo de Les jeunes de Saive
Les jeunes de Saive
La jeunesse de feu toujours motivée pour préparer des événements de malade
Un petit j’aime, tu seras pas déçu!
Photo de Les Thermes de Spa
Les Thermes de Spa

Anciens thermes de Spa

Les anciens thermes de Spa appelés aussi ancien établissement thermal de Spa ou Bains de Spa sont une construction située dans le centre de la ville de Spa en province de Liège (Belgique). Ils font partie du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne depuis le 6 octobre 2016.

Localisation

Les anciens thermes se situent en plein centre de Spa. La façade est visible depuis la rue Royale. Les rues de la Poste, Servais et Léopold entourent le bâtiment.

Historique

Ces thermes sont en réalité les troisièmes construits dans la ville de Spa.

Un premier établissement public de bains avait été érigé en 1828 à l’emplacement de l’actuel hôtel de ville.

En 1841, un deuxième établissement fut construit Place Royale, à l’emplacement de l’ancien hôtel des Tuileries et de l’actuel pavillon de la maison du tourisme situé au bout de la galerie Léopold II, à l’entrée du parc de Sept Heures. Une moyenne de 6 000 bains par an y était donnée.

Sous l’impulsion du bourgmestre Servais, les troisièmes thermes sont inaugurés le 15 août 1868 sur les prairies Lezaack. Il s’agit d’un ensemble hydrothérapique de première classe qui coûta la somme très importante pour l’époque d’1 500 000 de francs belges. Ces thermes accueillirent jusqu’à 167 182 opérations thermales par an (en 1967).

Après 135 années de fonctionnement, ces thermes ferment leurs portes en 2003. Ils sont remplacés par un établissement moderne (les quatrièmes thermes) sur la colline d’Annette et Lubin. Ces nouveaux thermes sont reliés par funiculaire au centre de la ville.

Malgré quelques problèmes dus à la présence de mérule1, les thermes de 1868 devraient être réaffectés en résidence hôtelière de luxe afin de protéger cet immeuble incontournable du thermalisme spadois2 qui se trouve depuis 2014 sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO parmi les grandes villes d’eaux d’Europe.

Description

Cet imposant bâtiment comprenant deux étages est construit dans un style néo-Renaissance française sur les plans de l’architecte Léon Suys.

À l’origine, cet établissement comptait 52 cabines de bains avec 54 baignoires, 2 salles de grandes douches à forte pression, 2 grandes salles de douches ordinaires et hydrothérapiques avec bassin d’immersion, 2 salles d’hydrothérapie proprement dite, 2 salles pour douches en cercle, douches de siège et pour bains de pieds à eau courante ainsi que 2 plongeons. Par la suite, de nombreuses modifications ont été opérées dans un souci de modernisation de l’établissement.

Charles-Henri Thorelle fut chargé de la taille et de la sculpture des pierres de France. Les statues de la façade et des côtés sont les œuvres de Jacques Van Omberg et des frères Van Den Kerkhove. Le vestibule d’entrée et les salons de repos ont été décorés par le peintre Carpey.

Les façades intérieures (sur cour) et extérieures ainsi que le perron d’accès et le hall d’entrée sont repris sur la liste du patrimoine immobilier classé de Spa et font partie des biens inscrits à la liste du patrimoine immobilier exceptionnel de la Wallonie. Les thermes ne se visitent pas.

Galerie

Photo de Les Trétaux
Les Trétaux
Photo de Les Valeureux Liégeois
Les Valeureux Liégeois

Oeuvres, profanes et sacrées, chansons populaires françaises et wallonnes, Negro spirituals, chants folkloriques de tous pays, chants contemporains …

Photo de Liège Demain asbl
Liège Demain asbl
Photo de Liège Gestion centre-ville asbl
Liège Gestion centre-ville asbl

Depuis 1998, les stewards de l’a.s.b.l. Liège « Gestion Centre-Ville » sont présents dans les rues de la Cité ardente pour accomplir diverses missions. Ce métier est avant tout un travail de proximité. Ils collaborent régulièrement avec les différents acteurs de la ville (Echevinats, Police, etc.), fournissent une aide précieuse aux commerçants et produisent un sentiment de sécurité par leur présence dans les rues du centre.

Leurs fonctions auprès du public sont d’aider, d’écouter et de renseigner.

Photo de Liège Université – Choeur Universitaire de Liège
Liège Université – Choeur Universitaire de Liège
Photo de Liège Ville de Culture
Liège Ville de Culture

Les organisations culturelles et interculturelles de la Ville de Liège.

Photo de Limbourg Tourisme
Limbourg Tourisme

INFOS PRATIQUES:

Permanence touristique et Espace d’expositions

La permanence touristique à l’Arvô, est située  place Saint-Georges 30 – 4830 Limbourg.

Ouverture:  les week-ends et jours fériés de 12h à 17h à partir du 03 avril jusqu’au 26 septembre 2021.

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter :

Sandra Huberty, Présidente Syndicat d’Initiative, au 0494/59.55.91

Isabelle Erkens, Service Tourisme de la ville de Limbourg, au 0473/60.60.86

 

L’espace d’exposition “Espace Arvô” est situé place Saint-Georges 30 (1er étage) – 4830 Limbourg.

Ouverture : du mercredi au vendredi de 14h00 à 18h00

                         les week-ends et jours fériés de 13h00 à 18h00

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter Anne Dedoyard au 0474/64.47.55

Accès

  • Un parking pratique se situe Hors-les-Portes, 4830 Limbourg. Une zone de parking est possible dans le Thier de Limbourg
  • En voiture – Google maps + possibilité de créer son itinéraire
  • En autocar : Autoroute E42– Sortie 6 Verviers-Sud Heusy Stembert – – Suivre Stembert (N625) – Limbourg – Aire d’accueil – Hors les Portes
  • En train – Arrêt Dolhain-Gileppe, ligne directe vers Spa et Aachen, correspondance aisée vers Liège et Bruxelles (lien site SNCB)
  • En bus – Ligne TEC n°724 et 725 de Verviers ou d’Eupen – Arrêt Dolhain – Place Léon d’Andrimont (lien site TEC)
Photo de Los Niños de Gaïa asbl
Los Niños de Gaïa asbl
Photo de Luc Petit for Les Nocturnales
Luc Petit for Les Nocturnales
Les Nocturnales, un opérateur important dans la création de spectacles.
L’asbl Nocturnales est devenue un opérateur important dans la conception, la création et la production de spectacles valorisant le patrimoine. Elle s’est acquise une notoriété reconnue notamment par ses dernières productions à Bastogne avec le spectacle « Texas Aggies Go To War » et a créé l’événement d’ouverture des commémorations du bicentenaire de la bataille de Waterloo, « Inferno », sur un poème de Victor Hugo.
Nos missions:
– Valoriser le patrimoine et l’inscrire comme agent économique. Faire jouer le patrimoine pour le rendre accessible à tous. Privilégier l’émotion pour le faire comprendre.
– Un approche pluridisciplinaire
Le concept original de ces spectacles unit dans une seule création toutes les expressions artistiques : danse, projections, musique, théâtre, décors, performance. Ils font appel aux technologies les plus novatrices comme le vidéo-mapping revu à 180 ou 360° mais aussi aux interventions artistiques en live : ces synergies différencient ces spectacles d’autres productions plus statiques. Ils se différencient encore en fédérant autour des projets le tissu associatif – académies, groupes sportifs, etc…
– valorisant ces intervenants locaux en les conjuguant avec l’engagement de prestataires professionnels et d’acteurs internationaux.

 

Vues totales 156,284 , Vues aujourd'hui 160