Facebook

Contact

L’art du bijou… à la rencontre des créateurs liégeois

Le bijou, cet objet fascinant qui ornemente, définit ou singularise son porteur, fait partie intégrante de toutes les cultures du monde ; mais qu’en savons-nous exactement ?

“Bijou“ est un mot qui remonte au 15e siècle. Il nous vient du mot breton “bizou“ qui signifie “anneau pour le doigt“ lui-même dérivé de “biz“ qui veut dire “doigt“. À l’origine, “bijou“ désignait donc uniquement un anneau. Ce n’est qu’au 16e siècle que son sens s’élargit pour englober tous les autres objets d’apparats.
L’art de la bijouterie, quant à lui, est aussi vieux que le monde. Depuis la nuit des temps, l’être humain a éprouvé le besoin de se parer de bijoux, soit à des fins religieuses, superstitieuses, identitaires, d’appartenance sociale ou, tout simplement, pour s’embellir. Souvent découverts dans des nécropoles, les bijoux accompagnaient le défunt dans son voyage vers l’au-delà, témoignant ainsi de l’importance que les civilisations antiques accordaient à la parure. Continuer la lecture

URBN Expo | PointCulture

Dessiner, photographier, peindre, ou encore graffer,… Tout est permis. 

Au coeur de l’hiver, PointCulture expose sept artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces artistes ont en commun de cultiver un rapport particulier à la ville, qui les inspire et nourrit leur oeuvre.

CORINNE LECOT | DANIEL LOCUS | GAETAN LINO ET MARTHA REGUEIRO | GUY-REMY VANDENBULCKE | MARTIN SOUMAGNE ET NATHAN DONTAINE |  Continuer la lecture

Biennale de l’Image Possible

La 11e édition de BIP, c’est plus de 50 artistes proposés dans 8 expositions dont la principale, FLUO NOIR, se tiendra à La Boverie.

Dans l’Image Possible, il y a une ouverture sur l’avenir, même si en ce début de XXIe siècle, les espoirs et les utopies que l’on s’autorise ont radicalement changé.

Devant le constat du ratage phénoménal qui nous met sur le seuil de notre propre survie en tant qu’espèce, nous avons le choix entre le cynisme, le désespoir ou l’invention de récits inédits et d’images différentes qui renouvellent, dans leurs thèmes et leurs formes, les fictions qui nous mèneront ailleurs, sans savoir où cet ailleurs se trouve…

Certains artistes d’aujourd’hui revendiquent la catastrophe comme un terreau euphorique et débordant. Ils détruisent et construisent dans le même mouvement. Sans naïveté mais ancrés dans le présent, ils échafaudent des images qui parlent de demain, qui s’y jettent à corps perdu sans savoir de quoi ce demain sera fait. Dans la profusion souvent, animées d’un esprit d’expérimentation ludique et généreuse, nouées à la mélancolie contemporaine sans en être victimes, ces images ne dénoncent plus, ne résistent plus, ne font plus de procès. Elles témoignent plutôt d’un instant vivant, d’un état de vibration, d’un présent intense qui ouvre tant sur le doute que sur le potentiel de l’avenir.

Dans cette liberté, dans ces apocalypses joyeuses, il y a l’écho de l’amor fati du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, ce cri «à aimer ce qui arrive, à accepter sa destinée», dans la douleur et la félicité. Il y aussi une invitation franche à partager cette chaleur circulante que l’on appelle sympathie: l’attirance pour ce qu’on ne connaît pas encore, l’effet mystérieux d’un corps sur un autre.

BIP2018 aimerait transmettre une énergie; partager une vitalité irradiante, mutante, intense; un mouvement exubérant, lucide, décomplexé ; une présence et un présent.

Un programme d’événements, des visites et des ateliers ainsi qu’un accueil particulier au sein de La Boverie seront proposés à tous les publics.

Rendez-vous dès le 17/02 à La Boverie et dans 7 autres lieux d’exposition à travers la ville de Liège

Toute l’actualité de la Biennale de l’Image Possible sur www.bip-liege.org

 

Une Galerie d’Art, Un Restaurant Végétarien

En 2016, l’art s’allie à la gastronomie pour vous proposer un nouveau concept. Vous pouvez manger en découvrant des œuvres d’art différentes tout au long de l’année grâce aux expositions qui y sont régulièrement organisées.

En effet, le restaurant Como en Casa s’est installé, en plein cœur historique de Liège, dans des lieux primitivement occupés par une fabrique de café, qui ont été joliment rénovés avec une décoration classe et sobre subtilement rehaussée par des touches de couleurs. Aux indéniables plaisirs gustatifs proposés, Come en Casa a voulu y joindre le plaisir des yeux… un grand local, situé dans le prolongement du restaurant, est occupé par la fondation Roger Jacob**, en plus d’une petite vitrine d’exposition latérale qui est accessible en permanence (impasse de la Couronne 19). Continuer la lecture

25ème Festival international de la BD de Liège

Créé il y a 25 ans à Boncelles (Seraing) grâce au dessinateur de BD, D.Desorgher, cette manifestation a grandi d’année en année et ce avec l’appui de la Culture de la Province de Liège depuis 2009. Après de nombreux déménagements au vu de succès rencontré, l’ASBL BD Fly et la Province de Liège ont décidé de regrouper sous la bannière de la culture et du loisir, le festival et le salon Vert Bleu Soleil aux Halles des foires de Coronmeuse, les 8-9-10 et 11 février 2018. Des expositions, conférences et démonstrations sur la BD numérique seront orchestrées par La Province de Liège et Digital Lab. Continuer la lecture

E-Gallery | Juliette Keppenne

Juliette Keppenne  est née un midi de printemps le 5 avril 1945 à Hodeige (Hesbaye).

Son parcours artistique débute à partir de 1975, elle suis des cours de dessin et de peinture par correspondance et des ateliers créatifs à l’Académie.

Dès lors, elle fais « un peu de tout » : dessin, portrait, nature morte, encre de chine, huile, gouache. Continuer la lecture

Notre Club Culture souffle sa première bougie !

C’était le mardi 17 janvier 2017. Pour le lancement de notre Club Culture Liège, Monsieur Julien Maquet , directeur de l’Archéoforum, donnait une conférence sur le thème « Les cathédrales de Liège à travers l’histoire ». L’événement, gratuit et ouvert à tous, était suivi d’une visite de ce remarquable site archéologique Entre 90 et 100 personnes avaient répondu à l’invitation.

Dans la foulée, en avril, nous avons pu visiter la cathédrale Saint-Paul et l’ancienne abbatiale Saint-Jacques puis, en septembre, partir à la rencontre des Liégeois qui ont fait la Belgique de 1830. A l’Auditorium de la Boverie, en octore, Madame la Ministre Alda Gréoli a fait salle comble pour parler de « la Culture à Liège ». La saison 2017 s’est terminée fin novembre par une visite de l’Opéra royal. Une soixantaine de personnes, émerveillées et enthousiastes, ont alors suivi les deux guides de notre partenaire de l’Office du Tourisme de Liège.

Il faut souligner que nos activités sont éclectiques et à vocation exclusivement culturelle. Tout au long de cette année, nous envisageons promenades, repas au restaurant, pique-nique, visites, conférences sur des sujets touchant Liège au plus près.

Pour vous offrir, tout le long de cette année encore plus d’évènements, tous plus passionnants les uns que les autres, nous vous demandons maintenant de devenir membre du Club Culture Liège (cotisation de 10 euros/an). Vous profiterez ainsi de :

– la gratuité de plusieurs de ces activités, ou un tarif privilégié pour les activités dont le prix dépasserait le budget du Club.

– la priorité pour l’inscription à nos événements (15 jours à l’avance).

– la réception de la newsletter annonçant les prochaines activités.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur https://www.cultureliege.be/le-club/

Et venez nous rejoindre lors des deux prochains événements déjà prévus pour les mois qui viennent

– une découverte des studios radio et télé de la RTBF (Média Rives) le vendredi 9 février à 14h30

 

-une visite de l’exposition « J’aurai 20 ans en 2030 » suivie d’un drink lors d’une soirée exceptionnelle le mardi 06 mars à 19h

Au plaisir de vous y retrouver !

Josette Lamotte

Annie, Josette, Sandrine, Sébastien, Fanny, Gaël,…

Festival « L’enfant prodige ! »

Le Festival « L’enfant prodige », du jeudi 1er au dimanche 4 février à la Salle Philharmonique de Liège, est le moment phare de la saison de l’OPRL. Consacré aux compositeurs précoces et aux jeunes interprètes, il donne à entendre, en 7 concerts (dont 6 par l’OPRL lui-même), un extraordinaire foisonnement de chefs-d’œuvre de Mozart, Mendelssohn, Schubert, Lekeu ou
Chostakovitch, créés entre 8 et… 40 ans (pour le « vétéran » Korngold) !

Continuer la lecture