De nos jours, il n’est plus du tout rare d’entendre parler de vente directe ou de circuit-court. Encore peu connue pour certains, cette tendance, pas si nouvelle que ça, puisque ce n’est au final qu’un retour au temps de nos grands-parents, prend de plus en plus d’ampleur au niveau du consommateur.

Il est tout d’abord important de définir les termes “vente directe” et “circuit-court”. La vente directe s’effectue du producteur au consommateur, comme les achats à la ferme par exemple – alors que pour les circuits-courts il est possible d’avoir un intermédiaire – ce qui sera donc plutôt le cas de certains restaurants ou magasins dont les patrons achètent directement aux agriculteurs les produits qu’ils vous serviront.

Avec toutes les intolérances et maladies déjà dépistées dans certains aliments, il est aujourd’hui plus que jamais important pour le consommateur de savoir exactement ce qu’il a dans son assiette et la provenance de ses produits. Ceci, en plus d’un côté rassurant, donne au consommateur la certitude d’un produit frais et issu de l’agriculture locale. Voici la raison principale pour laquelle cette tendance du circuit-court évolue à grande vitesse dans notre société. Ce mode de consommation oblige certaines grandes enseignes à tenter de s’aligner sur le marché de la vente de produits bios et locaux, ce qui en principe, devrait avoir un impact positif sur nos achats en grande surface. Si certains produits sont garantis bios ou circuit-court en grande surface, les étiquettes, par ailleurs très peu lues par les clients, donnent parfois des informations supplémentaires sur la provenance des aliments ou la manière dont ils ont été récoltés, ce qui peut aller à l’encontre de certaines valeurs (poules élevées en batteries, fruits hors saisons et donc pas de proximité…).

Le circuit-court permet aux producteurs d’avoir une meilleure marge sur leurs produits grâce au nombre d’intermédiaires limités, et à la réduction des coûts de fonctionnement comme par exemple le vrac (pas d’emballages superflus) et des aménagements de surface de vente minimaliste (marché, directement chez le producteur, magasins vrac,…), ces économies très concrètes permettent également aux vendeurs de proposer leurs produits à des prix très proches de ceux de la grande distribution.

La vente directe, outre augmenter la marge bénéficiaire des producteurs, a de nombreux autres avantages. Les produits sont cultivés, vendus directement et donc, de saison. Ils sont garantis frais et leur goût est beaucoup plus prononcé, ce qui nous permet ainsi de retrouver toute la saveur des plats de nos grand-mères ! Dans une société où l’équilibre alimentaire redevient important, cuisiner des produits frais et de saison nous donne l’occasion de manger sainement et d’imaginer de magnifiques plats variés à chaque saison.

Lors des achats en circuit-court, la notion de convivialité est également retrouvée. En achetant directement au producteur, celui-ci prendra le temps de vous expliquer la provenance des aliments qu’il vend et tout cela, avec le sourire, ne trouvez-vous pas que cela manque aujourd’hui ? En mettant fin à cet anonymat alimentaire, nous retrouvons donc le goût des bonnes choses, des sourires, des produits non standardisés, la convivialité des marchés éphémères, du commerce de proximité, de la bonne cuisine, bref, tout ce que nos aïeux nous ont enseigné.
Le circuit-court, c’est un retour en arrière qui avance à grande vitesse suite à une réelle demande des consommateurs.

Quelques noms à retenir pour vos achats bières, fruits et légumes, viandes, vrac, produits locaux, durables,…N’hésitez pas à visiter leur page Facebook ou site internet pour plus d’infos ! « La Ferme à l’Arbre de Liège », « Brasserie Coopérative liégeoise », « Les Petits Producteurs », « La Coopérative Ardente », « l’Entre-Pot Liège », « la Coccinelle Fléron », « Mahalo Concept Store », « Le Potiquet »…

Ainsi que « Court-Circuit » le marché des producteurs locaux de Liège, place Xavier Neujean les 2èmes et 4èmes jeudi de chaque mois de 15 heures à 19 heures à partir du 26 mars dans le cadre du festival Nourrir Liège 2020, en partenariat avec le festival ImagéSanté, qui vous propose des produits divers et variés issus uniquement de la province de Liège.

Emmanuelle Defechereux