Fils de pub, Joël Gaillard réfléchit à la consommation pour enfanter de nouveaux doutes. Ses oeuvres démasquent et remasquent la réalité.

Elles donnent un second souffle aux produits de la grande distribution et aux objets oubliés de la vie de tous les jours. 

Pas étonnant si son travail de collagiste à alors la gueule du réemploi et du transformisme.
Double vie. Double je.

L’humour incisif est au pied de la lettre ethy le clin d’oeil au bord des cieux.Il vous présente trois de ses collections ovnis:

-Chasseur de têtes

-Désarmant

-Etre à nu

…être à nu Il y a deux types d’homme. Ceux qui croient qu’il y a deux types d’homme et les autres… Tout le monde aime classer les gens. Il y a les intellos, les manuels,

 …les tristes, les sentimentaux, les matérialistes, les solitaires, les verts… Joël Gaillard a “mis à nu” des bouts de femmes et des tas d’hommes passés au scanner de son humour parfois ludique, parfois noir, parfois corrosif, toujours frondeur. Plus de 450 êtres au total mis à toutes les sauces, collages, pliages, gouaches, aquarelles… Mais cela ne s’est pas arrêté là. Des objets

 …tridimensionnels et des packagings ont pris vie. Récupérés dans les terrains vagues, au détourné d’une allée centrale d’une grande

 …surface ou dans des poubelles de l’histoire, son histoire, ils ont acquis une nouvelle existence, pleine de surprises. Joël Gaillard aime les étiquettes et les mots. Pas n’importe lesquels, ceux qui créent le suspens, qui allument le regard, qui sèment le paradoxe, qui font jouer nos petits neurones…

 …Un jeu où l’image entretient une subtile correspondance avec les

 …textes apposés sur chaque oeuvre. Le mieux est de découvrir ses oeuvres sans attendre que le temps se couvre…

Vues totales 458 , Vues aujourd'hui 2 

Vous pouvez également aimer :