Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.

LA BIÈRE ARTISANALE, UN TALENT LIÉGEOIS !

La bière accompagne nos confidences au café, nous désaltère en plein été, nous réchauffe au coin du feu, un soir d’hiver… C’est aussi le breuvage le plus consommé après l’eau et le thé, la plus ancienne boisson alcoolisée connue au monde. Sa découverte est probablement due au hasard: des levures présentes dans l’air auraient touché des céréales mouillées par la pluie et exposées au soleil, formant ainsi une sorte de bouillie fermentée qui avait des vertus euphorisantes. Ainsi serait né l’ancêtre de la bière.

Les Romains et les Grecs, amateurs de vin, la qualifiaient de «cervoise », en l’honneur de Cérès, déesse des moissons et des céréales, qui, selon la légende, en aurait fait bénéficier les peuples dont les terres ne se prêtaient pas à la culture de la vigne. Chez nous, pendant des siècles, seuls les riches et les seigneurs pouvaient s’offrir du vin.
Les gens du peuple ne buvaient pas l’eau, non plus, parce qu’elle était loin d’être pure, et transmettait les maladies. La population buvait donc généralement de la bière, même les enfants.

Chaque variété de bière résulte d’une foule de détails décidés par le brasseur à chaque étape : le choix des céréales, de l’eau, des houblons, et des ferments ; les températures, les délais et les récipients choisis. La brasserie est à la fois un art et une science : elle exige de sélectionner les ingrédients et de les manipuler avec adresse, en y ajoutant une pincée d’inspiration pour lui conférer son attrait particulier. Le malt apporte des saveurs qui vont du biscuit léger à l’expresso fortement torréfié : c’est la base du goût de la bière, à laquelle le houblon, les levures et l’eau donnent le côté magique.

Aujourd’hui, le Mag aimerait présenter quelques brasseries artisanales de Liège, des entreprises qui fabriquent et commercialisent leur propre bière comme avant l’ère industrielle : des micro-brasseries.

Sur sa veste, Simon Charlier arbore le logo de sa bière, mais pourtant rien ne prédisposait ce jeune urbaniste à oublier ses études universitaires et sa vie de bureau pour fabriquer de la bière. Rien, sauf peut-être le bonheur qu’il avait connu en suivant son père, brasseur, dans ses tournées. Un souvenir resté vivace qui a nourri son envie. Pour cela – les voyages forment la jeunesse et la passion mène au bout du monde –, il décroche une bourse et part découvrir
les micro-brasseries du Québec Il en revient avec des idées nouvelles, à faire fleurir dans ses brassins.

 

 

Sa bière, c’est « La Bestiale », qui révèle « les choses qui sont en nous » et fait écho à son parcours, évidemment. Simon espère ouvrir à Liège une brasserie où on pourrait à la fois déguster ses bières et voir le brasseur à l’œuvre. Et – pourquoi pas – y influencer la fabrication, choisir les épices et les levures utilisées. Pour les renouveler régulièrement, en changer les saveurs au fil du temps, pour ne jamais entrer dans la routine …quel beau dessein, celui d’un passionné !

Le but de la Brasserie Coopérative Liégeoise s’est concrétisé en 2015, par la création d’une micro-brasserie installée à Lantin sur le site de la
Ferme à l’Arbre. Elle compte 250 Coopérateurs qui ont participé à son financement. Il s’agit d’une entreprise à finalité sociale et participative qui maîtrise tout le processus de fabrication, mais aussi l’origine Bio des matières premières, en circuit court : le froment vient directement de la ferme, l’orge de filières locales et le houblon produit sur la Ferme dès cette année.

Les brasseurs, Raphaël Lambois et François Goffart, y exercent leur art avec passion. Stany Herman s’occupe, lui, de l’aspect commercial et de la communication.

La Brasserie Coopérative Liégeoise propose deux bières Bio.

La blonde, c’est la « Badjawe », expression qui signifie « bavarde » en wallon. Une bière qui invite les convives à se rencontrer, à papoter…
La brune, la Nigauds, est légèrement plus corsée. Et la production de ces deux bières reste volontairement limitée pour lui garder une dimension
humaine. Elle n’en a que plus de valeur ! 

 

 

Sa passion pour la bière, c’est son métier – technicien dans une brasserie – qui l’a inspirée à Vincent Lacroix. D’abord brasseur amateur dans son garage, il a fait de sa passion son métier : la Brasserie de la Croix a vu le jour en 2014 et elle est gérée en famille, en particulier avec son beau frère Vincent Weytjens. Leur bière, la « Sainte Nitouche » cache, comme le personnage, beaucoup de caractère sous son apparente sagesse ! Elle se veut surtout proche des clients, avec un ancrage local pour faire de la brasserie un lieu de rencontre et d’échanges. Par exemple lors de la Fête annuelle des Amis de la Sainte Nitouche, tous les bénéfices sont reversés à une association caritative. La Brasserie de la Croix brasse principalement des bières spéciales de fermentation haute avec refermentation en bouteille : Triple, blondinette, brunette, blanche ou même aux fruits du verger, le choix est large, les arômes variés. Maintenant, elle commence à s’exporter, même hors d’Europe.

 

 

On connaissait déjà la brasserie Brasse & Vous pour la Légia et l’Esperluette, entre autres. Bruno Bonacchelli et Lucky De Bruyn viennent de nous y faire découvrir leur nouvelle création, les « 4 Saisons de Liège ». La bière de type « Saison », c’est celle que l’on fabriquait à la fin de l’hiver, pour éviter les risques de contamination aux températures plus élevées. Elle utilisait les dernières céréales et était destinée à désaltérer les ouvriers agricoles pendant les moissons. Elle reste donc aujourd’hui une bière fraîche et pas trop alcoolisée. Pour leurs nouveaux brassins, plutôt que d’utiliser des malts spéciaux, ou des houblons variés, Brasse & Vous a voulu explorer les particularités de levures différentes pour fermenter exactement le même moût, ce jus sucré produit en salle de brassage. Quatre levures choisies avec soin apportent leur spécificité à ces quatre nouvelles bières, produites en version entièrement Bio. Les Quatre Saisons de Liège, ce sont Sighild-L’hivernale, riche et chaleureuse; Capucine-La Printanière, complexe et sauvage ; Alissa-L’estivale, plus désaltérante et Oriane- L’automnale, plus épicée. Elles ont déjà connu un franc succès à la Cité de la Bière, en avril dernier, et nul doute que leur réussite est déjà assurée !

 

 

De l’eau, de l’orge, du houblon et des levures: les ingrédients d’une bonne bière paraissent simples, mais ils en font toute la complexité. La qualité d’une bière, son goût et son originalité ne se résument pas qu’au subtil dosage de ses ingrédients. La bière, c’est tout un monde en soi !
Un monde qui passe par Liège…

Josette Lamotte

 

Vous avez certainement entendu parler des « abdos bières » en référence au petit bedon de certains buveurs de bière … selon des scientifiques, ce ne serait
qu’un mythe ! Car, si vous consommez la blonde ou la brune de manière modérée (1 à 2 verres de 250cl maximum par jour), vous ne modifierez pas votre poids.

Mais si la bière « sans excès » ne fait pas grossir, possède-t-elle pour autant des atouts santé ? Selon certaines études, elle pourrait protéger des maladies
cardiovasculaires grâce aux vitamines du groupe B qu’elle contient. Mais, il convient de relativiser ; les vitamines du groupe B se trouvent surtout dans les légumes verts. Il est donc préférable de consommer 5 légumes et fruits par jour plutôt que 5 demis !

Avec l’été, voilà la saison des barbecues ! Des études ont montré une association entre la consommation de viandes grillées et l’incidence du cancer colorectal. Une marinade de bière – brune de préférence – pourrait représenter un compromis pour limiter la formation des molécules potentiellement
dangereuses lors de la cuisson au barbecue.

Alors, en plus du plaisir, la bière …

  • garderait nos reins en bonne santé en réduisant le risque de calculs rénaux ;
  •  améliorerait notre digestion grâce aux fibres solubles ;
  • diminuerait toujours grâce aux fibres nos niveaux de « mauvais » cholestérol (LDL) ;
  • favoriserait la densité osseuse, grâce au silicium qu’elle contient ;
  • remédierait à l’insomnie avec son acide nicotinique et son factoflavin, connus pour favoriser le sommeil ;
  • permettrait de lutter contre le stress. Des chercheurs canadiens ont établi qu’un à deux verres de bière par jour diminuerait le stress ou les angoisses liées au travail.

N’oubliez tout de même pas que la bière contient des calories, de l’alcool qui entraînent du surpoids, de l’ébriété et même l’alcoolisme. Donc, boire juste une petite mousse de temps en temps …

A LA BONNE VOTRE !

Fanny Lecomte.