Facebook

Ce jeudi 25 octobre, dans le cadre du cycle de conférences « Histoire de Liège », nous aurons le privilège d’entendre Marco MARTINIELLO, Directeur de Recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique (FRS-FNRS) et Directeur du Centre d’Etudes de l’Ethnicité et des Migrations (CEDEM) à l’Université de Liège.
www.cultureliege.be/la-conference-liege-ville-dimmigration-et-demigration-au-coeur-de-leurope/
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

✨✨✨GAGNANTS CONCOURS CINEMA ✨✨✨

Gagnez 5 x 2 places

Les chanceux sont 😜 :
Françoise Loos
@Emilie Gossiaux
Christophe Piot
@Amandine Garcia
@Patrice Remy

Félicitations à tous et à très vite pour un nouveau concours

⚠️ Avis aux gagnants !
Vous serez tous contactés personnellement. Regardez vite votre boite de réception Messenger (vérifier également vos invitations par message)
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Les Visites thématiques office du tourisme – juillet 2018 nouveautés et accès exceptionnels

Les Visites thématiques office du tourisme – juillet 2018 nouveautés et accès exceptionnels

Liège maçonnique
Une approche historique de la franc-maçonnerie à Liège, du xviiie au xxe siècle, avec l’évocation des différents lieux qui ont accueilli des temples maçonniques ou des événements dont les protagonistes étaient maçons. Le parcours passe par les hôtels de Hayme-de-Bomal et d’Ansembourg, l’ancienne halle des drapiers, l’hôtel de ville, le palais des princes-évêques, le Fond-Saint-Servais pour se terminer par la visite de La Commanderie, rue de la Boucherie. Dans cette librairie maçonnique, magasin de symboles et décors, lieu de rencontre et d’échange, un élixir maçonnique sera servi.

 

Les enseignes en pierre sculptée
De tout temps, l’enseigne, sous différents aspects, a servi à distinguer les habitations d’artisans, de négociants, de bourgeois, etc. Aujourd’hui, Liège recense encore une centaine d’enseignes en pierre sculptée, pour la plupart des xviie et xviiie siècles, certaines à leur emplacement d’origine, d’autres déplacées et sauvegardées. Une balade dans les rues du centre-ville s’impose pour aller à la découverte de ce patrimoine lapidaire.

 

La symphonie des styles architecturaux autour de la rue de Campine
Créée à la fin du xixe siècle, la rue de Campine abrite de nombreuses façades remarquables construites dans les styles historicistes et Art nouveau. Leurs opulents décors combinent pierres sculptées, mosaïques, vitraux, sgraffites… Construites entre les deux guerres, les maisons des rues voisines illustrent l’évolution de l’architecture vers d’autres styles : Art déco, Modernisme, Beaux-Arts… Développé à flanc de coteau, ce quartier plein de charme a notamment séduit des artistes, qui y ont érigé de véritables chefs-d’oeuvre.

 

Les fortifications de la citadelle
Le site de la colline de la citadelle a été occupé pendant plusieurs siècles par des activités houillères et militaires. Le parc, aménagé au début du xxe siècle, conserve de nombreux vestiges. Les remparts de l’ancienne citadelle, érigés du xviie au xixe siècle, possèdent encore courtines, bastions et demi-lunes. Accès exceptionnel au puits de Païenporte.

 

Sur les pas de Line Alexandre et son roman L’Enclos des Fusillés. 
Un lieu de mémoire bien connu qui devient, par la force créatrice de l’écrivaine liégeoise, le centre d’une intrigue policière ; rien de tel pour monter à la citadelle et y rester le temps de se balader dans ce roman policier en compagnie de son auteur

 

Le carillon de la cathédrale Saint-Paul
Le carillon de la cathédrale Saint-Paul provient de l’ancienne cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert. Il est installé au sommet de la flèche qui surmonte la tour. Le carillonneur vous fera partager sa passion en vous conviant à une découverte exceptionnelle de cet instrument passionnant. Accès limité à 15 personnes.

 

Les vélos littéraires pistent la « Cité ardente »
Concept totalement liégeois, les « vélos littéraires » explorent la ville de fond en comble en retrouvant ici et là les traces du roman « La Cité ardente » qui a donné le principal surnom à Liège. De 1905 à nos jours, l’histoire étonnante d’un simple titre de fiction historique devenu pour toujours un lien affectif avec Liège.

 

Grivegnée, de bas en haut et de haut en bas
Qui étaient les Oblats ? Un prince-évêque fut assassiné à Wez au xve siècle ? Gravissons les jardins abandonnés d’un ancien casino avec leur « grotte » artificielle. Des potagers nous conduisent au plateau jadis agricole et viticole de Grivegnée qui nous livre des panoramas inhabituels sur Liège, les vallées de l’Ourthe et de la Meuse. La rue de la Haminde avec son monument aux Morts de 14-18 offre une vue à couper le souffle. Dépassons l’ancienne distillerie de Belleflamme et un centre religieux mormon pour rejoindre des potagers et vergers en terrasses et un ancien chemin de maraîchers qui nous ramène en bas Découvrons-y une vieille tour admirablement restaurée (accès exceptionnel) pour terminer devant l’église Notre-Dame-de-la-Visitation qui abrite un Christ en croix de Jean Hans, disciple de Del Cour.

 

Fontaines d’araines
Les araines sont liées à l’industrie charbonnière. Cette promenade en boucle, accessible aux PMR, va à la rencontre de quelques fontaines de l’araine de la Cité mais surtout de celles de Richonfontaine. Hors-Château et Féronstrée recèlent encore de petites merveilles qui jadis étaient alimentées par les eaux pures d’araines franches dites potables. Au delà des fontaines, bien d’autres richesses patrimoniales sont à découvrir.

 

Balade hors des sentiers battus
Empruntons « degrés », petites rues oubliées et même un ravel inattendu. C’est une ville autre que nous découvrirons, une ville où les citoyens revendiquent une qualité de vie. Sans nostalgie, mais sans oublier le passé, traversons des quartiers qui ont vu des chamboulements urbanistiques, économiques et humains. Nous verrons comment ils aspirent à accueillir de nouveaux espaces verts… À revivre ! Pour terminer par un dernier point de vue qui nous récompensera de nos efforts… Pour bons marcheurs.

 

L’architecture du xxe siècle à Angleur
Angleur est d’abord connue pour ses châteaux de Péralta et Nagelmackers, objets d’impressionnantes campagnes de réhabilitation. Mais la localité abrite aussi de nombreux immeubles résidentiels aux façades surprenantes, qui illustrent les différents styles du milieu xxe siècle : Art déco, modernisme et postmodernisme. Nous découvrirons ainsi des réalisations signées de grands noms de l’architecture liégeoise (P. Lejeune, groupe EGAU, J. Englebert…).

 

Liège en vers et en chansons
Deux guides font découvrir la cité de façon inédite. Toutes les facettes du caractère liégeois sont révélées : amoureux, le coeur à la joie ou à la tristesse mais jamais au repos, travailleur, frondeur, révolté, acerbe, critique, généreux et bon vivant…

 

Le parc d’Avroy avec les Liégeois de 1830
À la rencontre des Liégeois qui ont fait la Belgique de 1830 : Rogier, Raikem, Devaux, Lebeau, Forgeur, Frère-Orban et encore Piercot et Blonden. Découvrons par la même occasion le xixe siècle à Liège : architecture, urbanisme et art urbain, vie sociale… ainsi qu’un peu de nature. Une visite de circonstance en ce jour de fête nationale.

 

Découverte de la ville à travers ses tavernes et ses bistrots
Garants de la légendaire convivialité de la cité, des cafés liégeois, connus ou méconnus, nous livrent leurs richesses. Ils nous racontent l’histoire de la ville et son évolution et nous permettent d’aller à la rencontre de son patrimoine, de ses artistes, de ses habitants et de leurs traditions festives et gustatives. Le parcours, qui débute en Outremeuse et circule dans le centre-ville en passant par le Carré, est agrémenté d’une petite dégustation de breuvages liégeois (dégustation non comprise dans le prix de la visite et à payer sur place).

 

Informations pratiques :

 

Tous les jours à 14 h sans réservation (d’avril à octobre)
Durée : 2 h – Prix : 6 €
uniquement en français
départ : Office du Tourisme – Halle aux viandes- 13, quai de la goffe

Réservation en ligne sur www.visitezliege.be ou par téléphone au 04/221 92 21