Jusqu’au 23 octobre, Dany Liehrmann nous présente une exposition consacrée à l’artiste française Marie Palazzo. La principale source d’inspiration de Marie Palazzo est le langage corporel. C’est dans la posture d’un corps ou l’expression d’un visage, que les personnages créés, nous laissent deviner ou supposer un état d’âme ou un sentiment précis, faisant naître des émotions qui nous ramènent à notre propre vécu.

Pour Denys Louis Colaux, « l’oeuvre de Marie Palazzo, – que l’on évoque ses sculptures (bronze ou béton), ses peintures, ses dessins – présente d’immédiats échos avec le fantastique littéraire, avec le gothique, avec l’univers délétère des fantômes, des morts-vivants, des golems et des spectres. C’est un monde hanté, faisandé, tavelé par la hantise, un monde décomposé et dont la formidable et impressionnante faune est en décomposition. Cette faune a l’air d’avoir inhalé les vapeurs, les
fumerolles de l’apocalypse. C’est peut-être aussi un monde marqué, entaché par la faute d’être ou par l’accumulation de ses fautes ».

Marie peint et sculpte depuis plus de 15 ans et pourtant elle ne montre son travail que depuis peu de temps. « J’ai toujours un doute sur ce que je peins, explique-t-elle. Je suis très autocritique. Tant que je n’arrive pas à faire vivre un personnage, j’efface et je recommence. Tant qu’il ne vit pas je ne peux pas le montrer ». Les sculptures de Marie Palazzo sont tout autant interrogatives.  » Pièce après pièce, l’oeuvre, avec une vigueur entêtée et impitoyable, dit la cour des miracles qu’est l’humanité, la matière altérée qu’est l’humanité. La ruine qu’est la créature humaine… » Une oeuvre qui fait naître une émotion intense ! A découvrir absolument à la Galerie Liehrmann. »

Vues totales 384 , Vues aujourd'hui 2 

Vous pouvez également aimer :