Facebook

Restauration d’une ancienne publicité murale pour la bière Haecht rue Vivegnis

De la fin du 19ème siècle jusqu’aux années ‘70, les marques investissent dans les peintures murales sur les façades d’immeubles pour vanter les qualités des biens de consommation populaires ou les entreprises locales. A Liège, on en a recensé des dizaines dont celle qui vient d’être restaurée à Saint-Léonard. Celle-ci n’était plus qu’une ombre, qu’un spectre et pourtant aucun habitant du Quartier Nord n’a pu en douter : il s’agissait d’un verre de bière! Rue Vivegnis, se dresse le bâtiment de l’ancienne brasserie Haecht. Brasserie depuis 1892 et jusque dans les années 70, cet immeuble a été restauré en 2002 par l’architecte Eric Furnémont. Aujourd’hui, tous les Liégeois l’appellent toujours la « Brasserie Haecht ». Propriété de la Ville de Liège, c’est est un lieu de convergence pour le Quartier Nord abritant, depuis 2005, des activités communautaires, des services à la population, la coordination générale des associations ainsi que des projets artistiques.

Avant restauration

La brasserie de Vivegnis, qui avait porté successivement les noms de Brasserie Lourtie ou Lourtie-Dor, brassait ses propres bières (bières Tchéco et bière Vivegnis). Elle ferma ses portes en 1940, lorsqu’elle fut rachetée par la Brasserie Haecht, éponyme de la commune du Brabant flamand. La brasserie Haecht, née en 1898 sous le nom de « Brasserie et Laiterie de Haecht » s’est en effet étendue au fil des années, en absorbant ou en rachetant une vingtaine de petites brasseries, dont celle de Vivegnis.

Depuis quelques années, la Région wallonne soutient et encourage, par l’octroi de subsides, les projets de restauration privés ou publics du « petit patrimoine populaire wallon ». Ces traces du passé que sont ces enseignes publicitaires d’antan et qui s’effacent peu à peu de nos murs peuvent être sauvées grâce à ce
soutien.

Façade restaurée

La restauration de la publicité Haecht de Vivegnis datant des années 50, a été confiée à Jérémy GOFFART, (artiste, graphiste, dessinateur, peintre et sérigraphiste, avec qui l’Echevinat du Patrimoine et de l’Art public travaille depuis de nombreuses années dans le cadre de l’opération Paliss’art) et à Delphine GOURDON (restauratrice-conservatrice, dont le savoir-faire maintes fois prouvé, a été confirmé dans la restauration de l’enseigne de la rue Souverain-Pont).

Ensemble, ils ont assuré une restauration-restitution de grande qualité en seulement 4 semaines. Ils ont rejointoyé les parties du mur altérées,
puis refixé les couleurs, nettoyé chaque trace de peinture pour en retrouver les tonalités d’origine. Une fois ce travail de conservation terminé, la phase de restitution, de réintégration, de réinterprétation picturale des parties lacunaires et des lettrines a pu commencer, notamment grâce aux précieuses archives aimablement transmises par la Brasserie Haecht.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération Paliss’art avec l’habituelle collaboration artistique de l’asbl Spray Can Arts. Coutumière de la réalisation de fresques contemporaines depuis 15 ans, Paliss’art a cette fois abordé un projet alliant restauration et création artistique.