Dans la vie, on vit tous des moments importants, des moments heureux que l’on souhaite se remémorer jusqu’à la fin de nos jours. Pour que cela soit possible, certaines personnes ont décidé de faire de leur passion, un métier, celui de photographe. Aujourd’hui, si j’ai décidé de vous en parler, c’est parce que je ne trouve pas ce métier assez valorisé, souvent considéré comme une “simple passion trop facile”, on oublie parfois le travail et la pression qu’il y a derrière. Car les moments importants, souvent on ne les vit qu’une seule fois, et le photographe n’a donc aucune possibilité de recommencer si pour quelque raison que ce soit, le travail a été raté.

Pour mon article, j‘ai décidé d’interviewer 2 photographes, car, comme dans tout métier, il y a une évolution due aux nouvelles technologies. Même si leur mode de travail est différent, leur but premier à tous les deux reste le même, celui de vous faire revivre à chaque instant de votre vie, les plus beaux moments de celle-ci !

“Miss Clip Clap” Fanny Delchef, photographe de la vraie vie.

www.missclipclap.com

www.missclipclap.com

www.missclipclap.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à 15 ans, que Fanny, déjà passionnée, entame des études de photographie à St Luc afin d’en faire son métier. A 30 ans, après avoir exploité les multiples possibilités de ce métier, elle se décide de ne s’en tenir qu’à la photographie, et pour se donner le maximum de chance d’y arriver, reprend des cours du soir dans ce milieu.

“J’ai regardé des milliers d’images, ma sœur et mes amis ont joué les modèles des heures durant afin que je mette en pratique ce que j’apprenais, lisais ou voyais dans les tutos. Je testais tout ce que je pouvais tester, portraits studio, reportages, photos posées, photos volées, en famille, au boulot… Et puis un jour, j’ai vraiment trouvé ce que j’aimais photographier !”

Les gens se plaignent souvent du poids de l’objectif qui les vise et du malaise qui en découle et s’en ressent sur le résultat qui n’est pas naturel. Fanny propose donc des reportages photo pendant lesquels les gens vivent leur vie, comme si elle n’était pas là. Les entreprises peuvent faire appel à elle pour valoriser le travail de leurs ouvriers sans pour autant arrêter celui-ci, les familles peuvent profiter naturellement de ces petits moments conviviaux qui deviennent rares, et tout cela sans même s’apercevoir qu’elle est là. Ce concept vous permet de ne pas devoir bloquer de moment précis pour une séance photo et de capturer de vrais moments, ceux où vous vivez réellement, des moments non figés et non mis en scène, et qu’y a-t-il de mieux pour se remémorer un moment, que de voir réellement l’expression de son visage lors de celui-ci…

Sa vision du métier de photographe.
“Le métier de photographe est très palpitant, c’est tous les jours une nouvelle découverte ! Il me permet de voyager, de découvrir chaque jour des personnes différentes, sensibles, investies, leur univers, leur passion. Chaque reportage est une nouvelle aventure.”

Qu’est-ce qui vous plait dans ce métier ?
“Ma plus grande satisfaction, c’est le bonheur et les remerciements des personnes après chaque reportage. Savoir que de simples photos peuvent faire grandir leur entreprise ou permettre à des familles de se redécouvrir. Voir leur sourire et leur joie quand ils découvrent leurs images, c’est toujours un moment très convivial auquel je suis très honorée de participer. Savoir que ce temps est figé, et qu’ils peuvent le revoir à chaque instant, c’est le plus beau dans ce métier. La photo va au-delà de l’image…”

Facebook: Miss Clip Clap Photographe de la vraie Vie
Site web : www.missclipclap.com

“GD Prod” Garry Delhez, photographe entre ciel et terre.

© GD prod

© GD prod

© GD prod

 

 

 

 

 

 

 

C’est à l’âge de 12 ans, en regardant des portraits de photographes connus, que Garry se découvre une véritable passion pour la photographie. Animé par le désir de trouver son propre style, il décide de se lancer. Il achète d’abord un appareil argentique, qui fonctionnait pas mal, puis découvrant qu’il y prenait vraiment goût, se décide à s’offrir son premier appareil Nikon de bonne qualité.
Il réalise alors plusieurs petits shootings, mais l’idée de trouver un style à lui, un style différent étant encore plus que présente, il se décide alors à changer de matériel et à inclure la vidéo et le drone dans ses acquis. Il passe son permis drone, apprend à manipuler les caméras, les effets, et les shootings et séances photos s’enchainent.

Son travail est vaste, allant de la simple prise de vue aérienne aux tournages de courts métrages, mais pas seulement. Il peut aussi être appelés dans des cadres plus particuliers tels que la sécurité, les escortes de personnes, les calculs de distances pour les constructions architecturales, la localisation de personne à secourir, l’aide pour la pose de panneaux photovoltaïques… Bref, ce métier offre donc une tonne de possibilités qu’il se fera un plaisir de vous expliquer lors de l’un de ses événements.

Sa vision du métier de photographe.
“Aujourd’hui, j’ai trouvé mon concept et ma vitesse de croisière, je travaille actuellement avec un Sony Alpha 7S, et j’adore ce que je fais. Je crée des émotions dans chaque shooting que je réalise, je ne fais pas de simples photos pour dire de faire des photos, je cherche à trouver la photo parfaite, au moment parfait, et sous différents angles, afin que les gens puissent parfaitement s’identifier et se retrouver sur chaque cliché. Je réalise différents types de reportages allant du mariage aux grosses soirées. Les divers moyens que j’utilise me permettent de m’adapter vraiment à tous types d’évènements.”

Facebook: GD Prod

Emmanuelle Defechereux.