Facebook

Histoire de Liège | Cycle de conférences 2018

« RIEN AYMEZ S’IL N’EST COGNV »

Cette devise, reprise par l’asbl royale « Le Vieux Liège » figure sur une pierre encastrée dans un mur de la vieille église de Saint-Etienne-le-Mont, près de Huy.  Cet aphorisme, que l’on peut rapprocher de la formule latine d’Ovide « Nulla ignoti cupido – On n’a pas de goût pour ce qu’on ne connaît pas », semble paradoxalement ne pas s’appliquer à Liège. En effet, on connaît l’attachement viscéral, pour ne pas dire chauvin, que le Liégeois porte à sa ville. Mais cet amoureux inconditionnel la connaît-il vraiment ? Connaît-il son histoire ? Désire-t-il la connaître ? Cet attachement privé de mémoire suscite chez beaucoup de Liégeois un sentiment de manque, et donc une curiosité, un intérêt, qui ne demandent qu’à être satisfaits et même entretenus. 

Sensibilisée à ces questions, l’asbl « Les Grandes Conférences Liégeoises » a décidé voici 3 ans d’organiser un cycle parallèle de conférences, sept par an, simplement intitulé « Histoire de Liège ». Le succès a été immédiat et ne s’est pas démenti. En 2015 et 2016, l’histoire de Liège a été parcourue, de l’Antiquité à nos jours. L’année 2017 a été consacrée à des thèmes majeurs de notre passé. Le cycle se poursuit en 2018, avec des sujets concernant davantage la période contemporaine. Par ailleurs, l’appétit du public nous a conduits à l’édition d’un nouvel ouvrage ambitieux, intitulé Histoire de Liège, une cité, une capitale, une métropole, éd. Marot. Edité parallèlement en néerlandais, en allemand et en anglais, il comble un vide et constitue un bel outil de relations extérieures pour nos institutions et nos entreprises, mais surtout, il permet de satisfaire la curiosité des Liégeois pour leur passé et celle des visiteurs de notre ville. 

 
Pour plus d’informations, cliquez ici.

Continuer la lecture

Et si on en faisait tout un fromage?

À partir d’un aliment aussi simple et naturel que le lait d’un animal, un maître fromager fabrique aujourd’hui des spécialités délicieuses et bien plus complexes.

Mais qui a inventé le fromage? Des tribus nomades d’Asie centrale l’auraient «découvert». Il serait né accidentellement un jour où du lait aurait été transporté dans un estomac de ruminant servant de sac, puisque l’un des quatre estomacs des herbivores, la caillette, contient naturellement des enzymes qui transforment le lait en lait caillé et petitlait.

Au fil des guerres et des conquêtes, des centaines de types de fromage se sont répandus dans le monde, produits parfois avec du lait de bufflonne, de renne ou de chamelle. En Europe, on fabrique plutôt des fromages de chèvre ou de brebis, et, bien sûr, le plus courant est à base de lait de vache.

Chez nous, depuis le Moyen-Âge et comme pour la bière, les moines ont été des artisans renommés dans la fabrication du fromage.
Dès la même époque, les éleveurs du Pays de Herve ont pensé à laisser fermenter la traditionnelle « maquée » pour conserver leurs productions excédentaires de lait : notre fromage de Herve, avec sa fabrication complexe, était né !

Dans l’univers liégeois du fromage, aujourd’hui, certains commerçants ont acquis une renommée particulière. L’équipe du Mag les a rencontrés pour vous les présenter. Continuer la lecture

La Bouch’rit présente Bistro Didier

Nous vous présentons cette semaine un café-théâtre situé rue Saint-Gilles, dans le centre de la ville de Liège. 

Cet établissement est ouvert les jours de spectacle en semaine et le weekend.
Cuisine du marché, suggestion sur ardoise, d’entrées, de plats et de desserts et possibilité de menus.

Pour le ce mois de mars 2018, La Bouch’rit nous présente un humoriste: Didier Boclinville! Continuer la lecture

La chasse à la souris liégeoise

Durant la période du 5 au 30 mars, 50 souris en bois seront placées dans 50 commerces des 4 zones touristiques de Liège. Le but de ce jeu concours est de retrouver ces souris (minimum 5 sur 50) une fois les 5 souris trouvées, les participants rempliront le talon de participation en donnant leurs coordonnées, le nom du commerce et le numéro de la souris.

Le talon sera, ensuite, déposé dans une des 4 urnes mises en évidence dans les 4 zones touristiques de la ville de Liège. Le talon de participation sera disponible dans la plupart des commerces liégeois. Des indices seront dévoilés au public sur la page facebook « Shopping Liège ».

Restez connectés !
Continuer la lecture

« J’aurai 20 ans en 2030 » | Exposition Liège-Guillemins

À l’occasion de son bicentenaire, l’Université de Liège, en partenariat avec Collections & Patrimoines et Europa 50, organise une exposition intitulée J’aurai 20 ans en 2030 à la gare de Liège-Guillemins. Un parcours, d’environ une heure, fait de décors immersifs, de modélisations en 3D, de vidéos, de sons et de lumières, invite le visiteur à un voyage vers le futur. Mag Liège vous en fait un compte-rendu afin de vous mettre l’eau à la bouche.

Dès le début du voyage, une mise en scène déroutante nous interpelle. Il s’agit de petits personnages, aux attitudes contradictoires, entourant les pieds d’un robot géant. Le ton est donné d’emblée: serons-nous asservis par ce que nous avons créé ? En effet, l’exposition ne se contente pas d’expliquer les avancées scientifiques, mais elle nous force à nous interroger, d’un point de vue éthique, sur ce progrès fulgurant. Continuer la lecture

Visites thématiques de la Ville de Liège

Visites Thématiques

Office du tourisme – mars 2018

Nouveautés et accès exceptionnels

 

Liège dans son habit de lumières (balade nocturne)

La ville de Liège est inscrite au sein d’un réseau international de « villes lumière ». L’éclairage des quartiers, des espaces publics et des monuments emblématiques est ainsi progressivement renouvelé en utilisant les technologies les plus pointues en matière d’illumination. Découvrons comment ces nouvelles lumières magnifient dans le paysage nocturne des sites comme l’hôtel de ville ou les ponts sur la Meuse.

 

Continuer la lecture

Interview de Marie Doutrepont | Les hivernales de la danse

Une femme qui a la danse dans le sang…

Dès l’âge de 5-6 ans, Marie Doutrepont a fréquenté l’école de danse de son village. Tout de suite passionnée, elle a continué à se former pour intégrer ensuite une école de danse.

Elle a continué à danser jusqu’à ses 28 ans. Même si ses activités actuelles ne lui permettent plus de la pratiquer “ La danse fait partie de sa vie et le fera toujours ». Néanmoins, pour garder la forme et surtout « pour se prouver qu’elle n’avait pas perdu sa technique », elle a sporadiquement repris des cours.

Après à de nombreux stages à l’étranger, elle aurait pu être engagée à l’âge de 16 ans au Jeune Ballet de France, au Royal Ballet School chez Rudra Béjart et à l’école d’Anvers. Mais elle a préféré rester à Liège pour poursuivre ses études et ainsi obtenir son diplôme de secondaire. Continuer la lecture

« Fifty Shades of Magic » au théâtre Le Moderne

Un tout jeune magicien, Geoffrey Dehalleux, autodidacte passionné et inventif, nous emmène dans son spectacle « Fifty Shades of Magic ».
Comment tout cela a-t-il commencé : Il était une fois, un petit garçon, âgé de 11 ans qui a reçu une « boîte de magicien », en guise de cadeau d’anniversaire et… cette belle histoire débutant comme un conte de fée est devenue réalité! Ce présent « fantastique » a agi comme un révélateur, il veut être magicien. En autodidacte passionné et créatif, il n’a plus cessé de développer des tours et de les peaufi ner jusqu’à ce qu’ils soient parfaits. Dans un premier temps, il s’est produit devant un public familial ou d’amis. Mais progressivement, l’envie est devenue plus forte de créer son propre spectacle de A à Z et de le présenter à un public. Sa motivation et son enthousiasme sont tellement stimulants et inspirants qu’il lui a suffi d’une seule nuit pour décider à 80% des tours qu’il allait mettre au point. Jugez plutôt de son éclectisme et de ses aptitudes : mentalisme, cartes, illusion, feu…pour terminer par un tour fabuleux, en un mot tout simplement magique! Ce final lui a demandé 4 mois de travail. Ce spectacle intitulé « Magnifiquement Seul » a rencontré un véritable succès, c’était un encouragement et une reconnaissance du travail accompli par ce jeune magicien…

Continuer la lecture