Facebook

2 heures

Culture Liège

Saint Nicolas vous attend à Belle-Ile dès ce 14/11 😄🍭 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Exposition City by Light

Exposition « City by Light »

En juin dernier, l’Embarcadère du Savoir lançait  un vaste programme d’évènements (expositions, conférences, ateliers, visites de Liège, visites d’entreprises…) sur le thème de la Lumière et de ses différentes facettes. Onze acteurs liégeois se sont ainsi rassemblés autour de ce thème de la « Lumière » : l’Aquarium-Museum universitaire, les Espaces Botaniques Universitaires de Liège, l’Hexapoda – Insectarium Jean Leclercq, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie, la Maison de la Science, Art & Fact, la Cité des Métiers, le Musée des Beaux-Arts, le Musée de la Vie Wallonne, le Trésor de la Cathédrale et l’Œuvre Royale pour aveugles et Malvoyants la Lumière.

Jusqu’en juin prochain, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie présente l’exposition « City by Light ». L’obscurité a amené l’Homme à trouver des solutions pour s’adapter et continuer à vivre, travailler et s’amu­ser, même quand le soleil se couche. La ville éclairée d’aujourd’hui et celle de 1850 n’ont pas le même visage… Dans l’exposition City by light, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège invite le visiteur à décou­vrir l’histoire de l’éclairage en trois lieux différents : la maison, l’industrie et la ville. Pour chacun d’entre eux, les évolutions techniques ont amené des changements de société, de mentalité et de comportement.

Exposition « City by Light »

Dans la ville, par exemple, l’éclairage des rues a permis de sécuriser les passants, si bien qu’à présent nous osons circuler de jour comme de nuit. Le revers de la médaille est que cela a engendré des nuisances, comme la pollution lumineuse ou le gaspillage énergétique. Aujourd’hui, nous corrigeons peu à peu ces problèmes, tout en veillant à conserver notre qualité de vie. Les habitations ont, elles aussi, subi de multiples modifica­tions liées à l’éclairage : lampes à huile, à pétrole, becs de gaz, premières lampes électriques, ampoules diverses, spots LED… Autant de luminaires différents, déclinés sous de multiples formes, plus ou moins esthétiques et soulignant souvent la différence sociale entre une maison bourgeoise et une modeste demeure.

Exposition « City by Light »

Pour l’industrie, l’amélioration de l’éclairage des ateliers a permis de banaliser le travail nocturne. Dans la mine, l’Homme a toujours combattu la nuit permanente qui l’a obligé à s’équiper de lampes, de plus en plus sures et efficaces. Le visiteur pourra s’immerger dans une évocation de boyau de mine, se glisser quelques instants dans la peau d’un mineur en se coupant de toute lumière, si ce n’est celle de sa lampe individuelle frontale. Une fois la clarté du jour retrouvée, il aura l’occasion de mieux comprendre le phénomène physique de la lumière : comment la mesure-t-on ? Comment influence-t-elle la perception de la couleur ? Pour répondre à ces questions, rendez-vous à la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie jusqu’au 21 juin 2016.

Informations pratiques

MAISON DE LA MÉTALLURGIE ET DE L’INDUSTRIE DE LIÈGE
Boulevard Raymond Poincaré, 17
B-4020 Liège

04 342 65 63 | 04 344 70 23
info@mmil.be
Horaire d’ouverture
Du lundi au vendredi : de 9h00 à 17h00
Du 1er avril au 31 octobre, ouvert aussi les samedis et dimanches de 14h00 à 18h00
Fermé les jours fériés

www.expolumieres.be

Téléphone : 04/342.65.63

Exposition City by Light

Le Musée Grétry à Liège

Grétry

Le Musée Grétry est abrité dans la maison natale du célèbre compositeur liégeois André-Modeste Grétry (1741-1813).

Il présente une collection d’objets personnels et de documents relatifs au maître de l’opéra-comique français.

Situé au numéro 34 de la rue des Récollets, le Musée est inauguré solennellement en présence du roi Albert Ier et de la Reine Elisabeth le 13 juillet 1913.

Grétry 5

L’immeuble a été la propriété d’une famille liégeoise, les Dubois-Desoer, jusqu’en 1859. À cette date, la famille décida d’en faire don à la ville de Liège. La maison est alors restaurée afin de la restituer telle qu’elle existait en 1824 et effacer ainsi les transformations dues aux locataires successifs.

Les collections du Musée ont été rassemblées par Jean-Théodore Radoux, ancien directeur du Conservatoire de Liège. Les multiples événements qui constituent la vie de Grétry sont évoqués à travers les collections du musée. Celles-ci sont réparties dans les différentes pièces de la maison qui ont gardé, chacune, leur vocation originelle.

Grétry 3

Partout, une iconographie présente Grétry à tous les âges et sous tous les aspects (cent vingt-cinq effigies dont quelques-unes rarissimes se répartissant en peintures, dessins, bustes, statuettes, médaillons, miniatures…). Plusieurs instruments de musique d’époque sont également présentés (piano-forte, piano « muet » de travail, violons, serpent, pochette « liégeoise »…).

Le deuxième étage renferme une riche bibliothèque : partitions et livres de Grétry, musicien et penseur. Dans les vitrines alentours, des lettres autographes voisinent avec des ouvrages critiques ou biographiques relatifs à Grétry.

Grétry 2

Le Musée Grétry a été restauré jusqu’en mars 2013, à la fois en ce qui concerne l’immeuble, mais également les collections comme le piano de Grétry.

A découvrir absolument !

Informations pratiques

Rue des Récollets,34
4020 Liège
Tel : +32 (0)4 343 16 10 – +32 (0)4 221 68 17 – 68 40
museum@liege.be
Vendredi, samedi et dimanche de 10 h à 18 h
et sur rendez-vous du mardi au jeudi pour les écoles
Fermé le 1/01 – 1/05 – 1, 2, 11/11 – 25/12

Bientôt l’ouverture de la Boverie à Liège

Musée de la Boverie

Le 5 mai prochain, le public pourra découvrir la Boverie, ce nouveau lieu d’exception qui accueillera, à la fois le musée des Beaux-Arts et un centre d’expositions de qualité internationale. Pour l’exposition inaugurale, la Ville de Liège s’est lié avec le Musée du Louvre de Paris.

C’est trois expositions « d’envergure internationale » que le célèbre musée parisien organisera à Liège entre 2016 et 2018. Selon Vincent Pomarède, directeur de la programmation culturelle du Louvre, ce partenariat est le premier du genre entre le musée parisien et une ville européenne.

« Pour le Louvre, sortir de ses murs est tout à fait essentiel », a-t-il commenté lors d’une conférence de presse. « Avec Liège, il ne s’agit pas seulement de faire des expositions, mais d’entamer un travail d’échange important ». L’exposition inaugurale aura comme titre : « En plein air ». Elle proposera des œuvres représentant des villes, des parcs, des bords de mer, animés par des promeneurs de leur temps.

L’exposition sera réalisée à partir d’une soixantaine d’œuvres de peintres de renom tels que Renoir, Manet, Monet, Evenepoel, Pissarro, Cézanne, Boudin ou encore Van Gogh, issues des collections de prestigieuses institutions muséales à travers le monde.

Musée de la Boverie - Intérieur

Plus que la simple construction d’un musée, la volonté est de renforcer la dynamique de développement urbain et de positionnement par une architecture créative et par une identification visuelle forte de ce nouvel outil culturel. Il s’agissait d’opter pour un projet alliant des caractéristiques d’innovation, de respect du patrimoine existant et d’ « architecture durable ». La réalisation du projet a été confiée à l’architecte français Rudy Ricciotti, lauréat du Grand Prix national de l’architecture en 2006.

Rudy Ricciotti

Rudy Ricciotti s’est notamment fait connaître au travers de la réalisation de projets muséaux dont le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille, construit dans le cadre de « Marseille Capitale européenne de la Culture » et devenu l’un des nouveaux emblèmes du redéploiement de la Cité phocéenne, ou encore le Département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre. Plus que quelques semaines pour découvrir le Boverie !

Boverie 1

par Jean-Christophe Hubert

Marché de Noël : que se passe-t-il devant la gare ?

 

 

Devant la gare des Guillemins, un village de Noël traditionnel a été recréé avec 15 châlets. La plupart des exposants sont de jeunes commerçants enthousiastes, attirés par le concept.

Mise en place

Un chapiteau sécurisé a été dressé. Il peut accueillir 200 à 300 enfants, âgés de 3 à 10 ans, chaque jour, de 14h à 18h. Cependant, les organisateurs se montreraient satisfaits si une centaine d’enfants fréquentaient le site journellement.
Pendant que les enfants s’amusent à l’intérieur du chapiteau, les parents restent à l’extérieur afin de déguster les préparations proposées par les métiers de bouche: marrons chauds, bières traditionnelles, tartiflettes et d’autres.

Mais que font les enfants ?

Les enfants s’amusent en s’acquittant d’une participation de 5 euros pour une durée de 3 heures. Une huitaine d’activités sont proposées : grimages, château gonflable, découverte du cirque, bricolage, dessin, lecture de contes… Chaque enfant reçoit, en outre, un sac cadeau contenant un jus de fruit, des raisins secs, une gaufre, une pomme et une gourde kidibul.
Interview de Sofia, 9 ans.

Cela me plaît. C’est amusant. Il y a beaucoup d’ambiance et de la musique. Je suis venue avec Louise et Emilie. Ma maman l’a appris par l’école et nous sommes venues.

Des visites scolaires incluant la découverte de la gare Calatrava, avant les activités dans le chapiteau, sont organisées.

marché de noel liege - chateau gonflable      Marché de Noël Liège 2015 - Ambiance dans le chapiteau

Comment l’information est-elle diffusée ?

Par radio Nostalgie, le journal La Meuse et l’agenda Liège Cité de Noël, Facebook, mais aussi grâce à 500 affiches éparpillées dans la ville et 5 000 flyers distribués dans les magasins de jouets, les commerces de bouche et les pharmacies.

Pourquoi avoir choisi cet emplacement ?

La proximité de la gare Calatrava, au passage élevé, et le Festival de Sculptures de Glace Star Wars (installé sur le site du 14/11/2015 au 31/01/2016) sont deux atouts. Un arrêt spécial du petit train touristique de Liège, organisé pour l’occasion, conforte le choix des organisateurs de l’événement.