Facebook

"O Belgique, ô mère chérie,
A toi nos coeurs, à toi nos bras,
A toi notre sang, ô Patrie !
Nous le jurons tous, tu vivras !
Tu vivras toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle :
Le Roi, la Loi, la Liberté !
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

VISITEZ LIÈGE À TROTTINETTE

VISITEZ LIÈGE À TROTTINETTE

Entre amis ou en famille, découvrez la ville en…  trottinette !  Ludique et facile d’utilisation, la trottinette est un moyen amusant de découvrir ou de redécouvrir la ville par une balade de deux heures le long de la Meuse.  Vous traverserez la ville de part en part pour arriver au parc de la Boverie pour un retour en bateau!

Heure de départ: 14h00

Départ et arrivée: Maison du Tourisme

Durée: 2h00

A partir de 12 ans

Avec ou sans de trottinettes, location de trottinettes sur place et trajet en bateau

www.visitezliege.be

Retrouvailles 2017

Les 2 et 3 septembre,
à Liège,
au Parc de la Boverie !

Liège, au Parc de la Boverie,
Samedi 2 & Dimanche 3 Septembre 2017

26ème édition de Retrouvailles :
pour faire le plein de loisirs actifs au Parc de la Boverie!

Retrouvailles : le signal fort de la rentrée

Retrouvailles, c’est en fait le signal fort de la rentrée ! Septembre, c’est le retour aux occupations habituelles de l’année professionnelle, scolaire et familiale… Grâce à Retrouvailles, on se retrouve ! On renoue les liens éparpillés par les vacances, on partage ses projets, ses envies pour une vie pleine, chaleureuse, la plus belle possible…

Continuer la lecture

Conférences estivales à l’Auditorium du Musée des Transports en Commun du Pays de Liège par Christine HARDY

Conférences estivales à l’Auditorium du Musée des Transports en Commun du Pays de Liège par Christine HARDY, Historienne de l’art

Après la conférence sur Les enluminures : un universymbolique, reflet des valeurs d’une société en évolution, Christine Hardy continue de nous faire partager sa passion.
Les oeuvres passées  à la loupe seront « Saint Sébastien » de Mantegna, « La Naissance de Vénus » de Botticelli et  « La Liberté guidant le peuple » de Delacroix. Une bataille en plein Paris…
Ces conférences se dérouleront à l’auditorium du Musée des Transports en commun.

Pour les amateurs, cette licenciée et agrégée en Histoire de l’Art et Archéologie de l’Université de Liège dispense également son savoir lors de cours d’Histoire de l’Art et d’Archéologie en passant l’Art du XIXe siècle, en remontant jusqu’au Big Bang, à la Préhistoire et à la Protohistoire mais également en se penchant sur l’Esthétique et la Philosophie de l’art.

Visites guidées et excursions sont aussi au proramme. Elle vous fera déambuler dans les musées de Liège ou d’ailleurs, de la Leçon d’Anatomie à John Cockrill en passant par l’Indonésie (Musée de la Boverie).

Les informations sur le site de Christine Hardy

Lieu des conférences

Musée des transports en commun (auditorium)
rue Richard-Heintz 9 4020 Liège

Focus : pittoresque Outremeuse et Sainte-Walburge

Focus : pittoresque Outremeuse et Sainte-Walburge

Outremeuse, c’est la dernière des îles naturelles de la Meuse. Cet ancien quartier de Liège se développe d’abord à la fin du 11e siècle grâce à la construction du premier pont des Arches. Il s’étend alors le long de la chaussée qui relie Liège à Aix-la-Chapelle, depuis l’actuelle Chaussée des Prés, par la rue Puits-en-Sock, avant de quitter la vallée par la rue d’Amercœur.
Au fil du temps, le quartier a subi de nombreuses transformations. Certains endroits ont gardé leur caractère du 18e siècle : la très commerçante rue Puits-en-Sock et ses rues adjacentes, par exemple.
L’une des modifications les plus importantes a probablement été la construction de l’hôpital de Bavière, entre 1890 et 1895. Aujourd’hui, il n’en reste plus que le porche d’entrée et la jolie chapelle Saint-Augustin, qui date du 17e siècle.
Lors de la fondation de notre Université, dont nous fêtons cette année le 200e anniversaire, c’est aussi en Outremeuse qu’ont été construits les instituts de Zoologie, d’Anatomie et de Physiologie.
Ce quartier « Dju d’la Moûse » (au-delà de la Meuse), le Dju d’là, c’est le pays de Tchantchès, de la jeunesse de Simenon, des potales…
Marionnette et personnage légendaire, Tchantchès est né en 760 entre deux pavés d’Outremeuse. Homme du peuple, plein de bon sens et courageux, il nous accueille dans son musée et sur son monument, sculpté par Joseph Zomers. Continuer la lecture

LES COTEAUX DE LA CITADELLE : AUTOUR DE LA LICORNE, LE PLUS ANCIEN BÂTIMENT CIVIL CONSERVÉ

LES COTEAUX DE LA CITADELLE : AUTOUR DE LA LICORNE, LE PLUS ANCIEN BÂTIMENT CIVIL CONSERVÉ (C81)

Ouvrant sur la rue Volière par un imposant et magnifique perron de pierre, la charmante chapelle Saint-Roch a été édifiée entre 1557 et 1563 au sein du vieux quartier de Pierreuse. Elle a toute une histoire, liée à celle du couvent voisin des frères cellites qui soignaient les malades mentaux. Découverte d’un monde à part en plein coeur de la ville contemporaine avec Germain Dufour, prêtre capucin, ardent défenseur du patrimoine et conteur passionnant.

Guide : Germain Dufour et Christine Wirtgen
Le 21/7 Départ à 14h30
Durée : 2h

RDV : cour du Voisinnage-des-Cellites (accès piéton au no 17 rue Volière)

www.visitezliege.be

Le carillon de la collégiale Saint-Barthélemy

Le carillon de la collégiale Saint-Barthélemy

Fer de lance de l’internationale reconnaissance pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2015, Luc Rombouts, carillonneur de renommée internationale, enchantera avec le carillon historique Mathias van den Gheyn de 1774, nouvellement restauré en 2014. Visite guidée de la tour et du carillon à l’issue du concert. Écoute dans le cloître (silence) ou sur la place Saint-Barthélemy.

 

Continuer la lecture

D’UN SIÈCLE À L’AUTRE, LA NATURE RÉINVESTIT LA VILLE

 

Guide : Angèle Kroonen (guide régionale)
Départ à 14h30
Durée : 3h

RDV : devant l’entrée de la gare des Guillemins

https://www.visitezliege.be

LA SYMPHONIE DES STYLES ARCHITECTURAUX AUTOUR DE LA RUE DE CAMPINE

LA SYMPHONIE DES STYLES ARCHITECTURAUX AUTOUR DE LA RUE DE CAMPINE (C90)

Créée à la fin du xixe siècle, la rue de Campine abrite de nombreuses façades remarquables construites dans les styles historicistes et Art nouveau. Leurs opulents décors combinent pierres sculptées, mosaïques, vitraux, sgraffites… Construites entre les deux guerres, les maisons des rues voisines illustrent l’évolution de l’architecture vers d’autres styles : Art déco, Modernisme, Beaux-Arts… Développé à flanc de coteau, ce quartier plein de charme a notamment séduit des artistes, qui y ont érigé de véritables chefs-d’oeuvre

DANS LES PAS DE LAMBERT LOMBARD

DANS LES PAS DE LAMBERT LOMBARD (C12)

Découvrons combien à la Renaissance, l’histoire, l’art et la pensée étaient en interaction en mettant l’accent sur l’humanisme chrétien et l’influence de cette philosophie sur Érard de la Marck et sur son artiste attitré. Les supports visuels encore existants permettent de replacer les choses dans le contexte de l’époque et de mettre en rapport l’art et la pensée de l’humanisme chrétien : la cour du palais, les trois hôtels renaissants, le retable et les volets peints à Saint- Denis, la cathédrale Saint-Paul et enfin le portail de Saint-Jacques.

Guide : Catherine Vankerkhove (guide conférencière).
Dates : di 9/7 14 h 30
Durée : 2 h 30
RDV : office du Tourisme, 13 quai de la Goffe

Continuer la lecture

Juliette Keppenne

Née en Avril 1945, Juliette Keppenne, d’origine Liégeoise, est une artiste peintre éclectique, oscillant entre mode d’expression figuratif et abstrait. Cette artiste s’illustre également comme créatrice de vitraux. Sa particularité, elle va la chercher auprès de mère nature, utilisant la lumière du jour pour transfigurer chacune de ses œuvres, elles sont exposées devant les fenêtres de son atelier, laissant ainsi la lumière du soleil transcender son œuvre. Son travail d’artiste, elle le partage avec les jeux de lumière qui ponctuent la journée, ce qui confère à ses œuvres humanités et émotions. Sensible au contexte social parfois difficile, ses œuvres reflètent alors son sentiment d’empathie face aux tragédies humaines et se matérialisent vers des tons plus sombres qu’à l’accoutumée : le noir, le blanc et le gris.

Continuer la lecture