En mars de l’année dernière, lors de l’irruption de la crise sanitaire à quelques jours à peine du lancement du festival, s’est posée la question d’une annulation ou d’un report. La décision d’un report intégrant l’idée d’une édition 100% virtuelle, a vu rapidement le jour, car le Festival Imagésanté grâce à sa thématique de promotion de la santé a la chance de s’édifier sur un contenu riche et diversifié, pertinent pour une diffusion digitale . De plus, le Festival pouvait compter sur des partenaires fidèles et motivés et sur une équipe d’organisation prête à relever le défi d’une digitalisation complète.

Les premiers chiffres au lendemain de cette 14ème édition Imagésanté 100% digitale dressent un bilan largement positif. Riche de ses 23 films et autant de débats, 14 émissions santé, 40 opérations chirurgicales et 2 master classes, le tout entièrement diffusé via trois chaînes TV dédicacées et en parallèle, Imagésanté non seulement a existé, mais a développé son impact en touchant un public plus nombreux. Cette virtualisation du festival a permis une plus large diffusion dans toute la partie francophone de la Belgique, ainsi qu’en France, en Suisse et dans l’ensemble de la francophonie. Les films et les émissions santé du festival ont été suivies par 15,000 internautes, tandis que les opérations chirurgicales retransmises en direct ont mobilisé 40,000 personnes ! 

PALMARÈS CINÉMA 2021 :

Le Festival du Film a attribué ses prix lors de la soirée de clôture de ce samedi 27 mars.

Les différents présidents de jury, Fabienne Godet (réalisatrice), Pascal Ralite (réalisateur), Stéphanie Fugain (auteure) et Géraldine Jacquemin (psychothérapeute), accompagnés par Maureen Louys ont levé le voile sur les films primés de cette édition 2021 :

 « Coming Out » de Denis Parrot (Grand Prix du Festival), « Minding the Gap » de Bing Liu (2ème Prix)

« The Reason I Jump » de Jerry Rothwell (Prix Catégorie ‘Nouveaux Horizons’), « Self Portrait » de Katja Hogset, Margreth Olin, Espen Wallin (Prix Catégorie ‘Soulever des Montagnes’) et « Petite Fille » de Sébastien Lifshitz ( Prix Catégorie ‘Santé Mentale positive’).

Des films mettant en scène des personnalités fortes, combattant pour et avec leurs ‘différences’; des œuvres attachantes et interpellantes, dont la diffusion sera heureusement renforcée par le prix ‘Imagésanté’ récolté à Liège !

Entre films, débats et émissions, le festival a proposé 100 heures de LIVE :

Du côté des émissions santé, Imagésanté a produit sur son plateau ‘design’ des contenus liés à diverses thématiques de santé et de société (l’alimentation, l’inclusion numérique, l’avenir des medtechs, l’hôpital de demain, le gaming,….). Ces émissions ont été animées par plus de 80 experts du monde de la santé, et fourniront un matériel de première qualité pour nombre de débats et de réflexions dans les prochains mois.

Signalons que les 14 émissions, les 40 opérations chirurgicales et les 23 débats, ainsi que les séances d’ouverture et de clôture du festival, sont d’ores et déjà disponibles et librement consultables en ‘podcasts’ sur le site internet du festival via le lien : https://www.imagesante.be/fr/festival-2021-podcasts/.


En conclusion, Imagésanté 2021 affiche un bilan largement positif, en ayant parfaitement négocié un virage digital qui constituera une transition vers un festival encore plus ouvert à l’international. Seul bémol, le manque de contacts physiques et émotionnels entre les intervenants (experts, équipes de films, membres des jurys) et le public qui ne pouvait être physiquement présent… Regret qui disparaîtra rapidement lors de la prochaine édition du festival, annoncée pour mars 2023, et qui reviendra sous un format hybride, capitalisant sur les opportunités d’une digitalisation amorcée avec succès cette année, mais renouant avec les contacts humains et une ambiance festivalière et chaleureuse si chère au Festival Imagésanté !

Vous pouvez également aimer :