S’il vit en France, à Larnagol, depuis les années quatre-vingt, Jean-Pierre Otte est né le 10 septembre 1949 à Ferot-Ferrières dans les Ardennes liégeoises. Auditeur libre à l’université, il étudie la biologie, la physique, la philosophie, les mythologies du monde. A.P. de Mandiargues et Anaïs Nin l’encouragent à écrire et ses premiers poèmes « Pouhon bleu la veillée » seront repris dans La Nouvelle Poésie Française (Seghers). On le retrouvera chroniqueur dans les journaux (La Libre Belgique, Le Monde, L’Express, Le Nouvel Obs), et conférencier pour l’Alliance Française et plusieurs universités espagnoles. Ses ouvrages se retrouvent sous de grands thèmes généraux.

 

LES FABLES DE L’ENFANCE

Dans « Le coeur dans sa gousse » un déserteur se réfugie dans une ferme ardennaise. Il y retrouve son enfance, les regards, les gestes et l’amour d’une fille du pays. « Julienne et la rivière » nous conte le passage de l’état de jeune
fille à celui de femme. L’écriture magique de J-P Otte pleine de saveurs, de pudeur, d’émotion est en accord avec la moisson, la rivière, le cycle de la lune. Puis « Blaise Ménil mains-de-menthe » où le guérisseur tient son pouvoir de l’absence du père. Des événements étranges vont perturber le paisible village – superstitions, exorcisme, macrales malfaisantes – Nous sommes happés dans un univers ensorcelant de métamorphoses et de merveilles.

Avec « Nicolas Gayoûle », on rit, on s’amuse d’incroyables histoires tendres, naïves, palpitantes de vie. J-P Otte saisit au vif « Les Gestes du commencement» et nous relie aux choses de l’origine pour pallier nos angoisses. Le refrain de la faux, le feu dans la forge, le berger du Larzac, toutes ces occasions d’un accord au monde !

 

L’AMOUR AU NATUREL

L’Amour au jardin, L’Amour en eaux dormantes, L’Amour en forêt, La Sexualité d’un plateau de fruits de mer, La Sexualité domestique, etc …

Vous saurez que si les blaireaux se plaisent dans la monogamie, les cerfs se défient en tournoi singulier. J-P Otte nous entraîne en forêt pour surprendre les rites amoureux du gibier à poils et à plumes. Dans la mare, on observe des exploits galants, des stratégies subtiles, des orgies sauvages. Vous apprendrez les incroyables amours des bestioles des plateaux de fruits de mer que nous avalons si volontiers. Dans le jardin, dont la grande affaire est l’amour, J-P Otte se fait passiflore offerte aux oiseaux, se fait iris pour enduire de pollen l’abeille visiteuse. Si les descriptions de ce passionné de biologie sont précises, l’écriture est imagination, poésie, vibrations.

 

LES MATINS DU MONDE

Les Aubes sauvages, Les Aubes enchantées, Les Naissances de la femme, Le Chant de soimême, Le Feu sacré …
Pendant une douzaine d’année, J-P Otte a rassemblé les mythes premiers du cercle Arctique, des deux Amériques, de l’Afrique noire, de l’Océanie et de l’Australie. Il a amené ces grands récits de la tradition orale à l’existence écrite. Il a mis en évidence le contenu philosophique, métaphysique, religieux, moral des mythes du commencement. Il en a accentué les contrastes, exalté les couleurs en effectuant une transposition poétique. Dans les Naissances de la femme, rêvée, fantasmée par les hommes, on aperçoit tous les éléments qui feront la culture, les religions, les morales, les idéologies. Ces aubes ont aussi la force de visions primitives comme l’explosion d’astres dans l’espace. On y verra la femme enceinte d’un grain de maïs, la femme-plongeon, la femme dont le double est au ciel. On y entend cette langue secrète, fabuleuse et symbolique que les hommes ont inventée pour dire l’indicible mystère de leur origine.

 

LES ESSAIS D’OUVERTURE

Le Livret pour les temps présents est un roman initiatique, une parabole moderne sur la quête intérieure d’un adolescent d’aujourd’hui. L’Amour sur paroles réinvente le Jeu de l’Amour et du Hasard sous la forme d’un Jeu de l’Oie, en proposant un parcours de 63 programmes amoureux. Deux êtres attirés l’un par l’autre lancent les dés et s’aventurent dans des expériences et des défis où la sensualité le dispute à l’érotisme. La sagesse sera de ne pas refuser les invitations que la vie nous fait.

 

LA VIE PERSONNELLE

Histoire du plaisir d’exister ; C’est la vie à vivre,ici, maintenant, tout de suite. J-P Otte raconte l’histoire d’un parasite au paradis. Dans Petite tribu de femmes, quatre femmes réunies par le hasard, mi-démones mi-magiciennes, bouleversent la vie d’un écrivain. Il se laisse prendre à leurs confidences et découvre, ensorcelé, ce qu’il faut savoir des femmes avant l’an 2000. Un cercle de lecteurs autour d’une poêlée de châtaignes rayonne d’une jovialité communicative. Le lecteur intègre ce cercle pour se régaler de ce savoureux, piquant et malicieux éloge de la lecture, de l’écriture et des mots, sans oublier – en bon épicurien – l’hommage rendu au vin et à la bonne chère. Le labyrinthe des désirs retrouvés nous entraîne, en compagnie des « cataphiles », à la découverte des anciennes carrières souterraines de Paris avec ses spectacles insolites et ses messes noires. Comme lors d’un rite initiatique, s’y aventurer, c’est se révéler à soi-même.

 

RECOURS AUX COULEURS

dévoile tout un travail mené par J-P Otte, une oeuvre étonnante, à mi-chemin entre la calligraphie et la peinture,
une chorégraphie des encres et des couleurs où les mots ressortent magnifiés. Depuis sa première exposition en 1984, Jean- Pierre Otte poursuit sa recherche picturale en une suite de phases et de périodes. Il a réalisé
des calligraphies inventives, puis la série des « Oeuvres au noir », suivie de « D’or et d’ombre», techniques mixtes sur toile ou sur papier marouflé. Il y aura ensuite des fantasmagories, des peintures à la cire d’abeille mêlée de pigments. La critique a comparé Jean-Pierre Otte à Genevoix et à Giono. Dans sa préface à « L’Amour au jardin », Jacques Lacarrière parle d’ « un homme profondément et patiemment instruit du secret des sens et des saisons, un homme qui serait et qui est en fait un jardinier d’amour ». Dans son écriture d’une exceptionnelle sensibilité esthétique, J-P Otte mêle le familier et le savant au lyrisme candide. Son style élégant, élaboré et subtil nous fait découvrir le monde avec enthousiasme et enchantement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà un merveilleux écrivain dont les livres sont délicieux – Bernard Pivot.

 

Fanny Lecomte

Vues totales 414 , Vues aujourd'hui 2 

Vous pouvez également aimer :