Facebook

La rénovation du Musée d’Ansembourg… 1re phase

Roland Léonard, Echevin des Travaux, des Bâtiments et des Espaces publics, présentera au Conseil communal de ce lundi 29 avril 2019, deux dossiers emblématiques de la volonté de la Ville de pérenniser le lustre et la reconnaissance de notre patrimoine liégeois.

Le Conseil communal validera le lancement du premier marché relatif à la rénovation du Musée d’Ansembourg, l’un des fleurons de notre patrimoine historique liégeois. Cette première phase, estimée à 1.375.000 € concerne principalement l’enveloppe du bâtiment. Subdivisée en trois lots, elle recouvre la réfection de la toiture, du réseau d’égouttage, des maçonneries et ferronneries ainsi que les peintures et menuiseries extérieures.

Ce dossier entérine la volonté de la Ville de Liège d’entretenir et de rénover si besoin le riche patrimoine qui compose notre Cité. L’hôtel d’Ansembourg est en effet classé Patrimoine immobilier exceptionnel de la Région wallonne depuis 2009. A ce titre, sa maintenance et sa rénovation en proméritent un subside de l’ordre de 85%.

Datant du 18e siècle, l’hôtel d’Ansembourg fut initialement appelé hôtel Willems, du nom du riche banquier eupenois, Michel Willems, qui l’érigea à titre d’hôtel particulier. Ce banquier fut notamment le financier des Princes-évêques de Liège. C’est en 1903 que la Ville de Liège fit l’acquisition du bâtiment qui devint dès 1905 son musée d’Archéologie et d’Art décoratif.

Exemple typique de l’architecture baroque de la Principauté de Liège, le Musée d’Ansembourg offre un aperçu concret du cadre de vie de la bourgeoisie liégeoise à l’époque des Lumières. Il abrite ainsi une importante collection de peintures, dessins et sculptures des 17e, 18e et 19e siècle et notamment des œuvres de Jean Delcour et Léonard Defrance.

Les meubles, lambris et boiseries du 18e, qui le composent sont presque exclusivement de fabrication liégeoise. C’est dire si ces exceptionnelles réminiscences de l’Histoire de Liège méritent l’écrin de qualité que le marché présenté au prochain Conseil vise à préserver!