Panoramic Refuge – Nicolas Kozakis © Jean Housen

Nous connaissions depuis longtemps ce « Musée », ou plutôt cette promenade parmi les œuvres d’art. 

Poumon vert aux abords de Liège, le campus de l’Université s’est installé en pleine nature dès la fin des années 1960. Dispersés dans des zones boisées, les bâtiments se sont succédé au fil des années, en constituant d’abord des exemples exceptionnels de l’architecture contemporaine. Le site est toujours resté accessible au public, et, pour le rendre encore plus attractif, l’architecte André Jacqmain avait proposé d’y fonder un Musée en plein air. Chemin faisant, l’idée a fini par se concrétiser, et les premières œuvres ont été installées à partir de 1977.

Septembre est là, synonyme de rentrée scolaire, de télétravail peut-être, et de belles journées ensoleillées.  Quelles que soient les circonstances, vous aurez certainement envie de profiter au maximum de cette arrière-saison, mais en toute sécurité. Et pourquoi pas en nous promenant au Musée en plein air du Sart Tilman ? Ouvert gratuitement 24h/24, il propose maintenant 5 promenades à thème inédites, dans une toute nouvelle brochure disponible en libre accès devant le pavillon d’accueil. Nous y trouverons aussi le plan du site reprenant le tracé de ces circuits, indiqués selon leurs différentes couleurs, avec leur longueur et une idée approximative du temps que vous prendra chacune de ces petites escapades. A vous de choisir !

En jaune, le circuit « Art actuel », regroupant des œuvres du 21e siècle. Elles font parfois appel à vos sens. La vue, par exemple ? La sculpture-architecture  de Nicolas Kozakis, une boite de béton en porte-à-faux vous permettra de vous isoler pour observer le paysage qu’elle encadre. L’ouïe ? “Il y a quelqu’un dans la pièce”, une fontaine sonore en bronze en forme de bambou, de l’artiste plasticien liégeois Olivier Bovy.  Autre sujets, « Colonie de paresseux en fourrure noire » d’Elodie Antoine, sans oublier les productions industrielles, comme cet avant de tracteur mis en valeur par Xavier Mary. 

Un véritable laboratoire d’art public, ce parcours ! C’est sûr, vous ne serez pas déçus !

Harry-Xavier Mary © Christophe Collas

Etes-vous plus inspiré par l’architecture ? Suivez le circuit bleu, et vous découvrirez une véritable collection architectonique à ciel ouvert initiée par Claude Strebelle dès l’origine du projet. Le CHU, bien sûr, l’œuvre de la vie de Charles Vandenhove, qui voulait construire un lieu tellement beau « qu’il aide déjà à guérir le malade » ! Certaines œuvres forment des liaisons entre différents bâtiments, comme par exemple le Labyrinthe de Léon Wuidar, entre la place du Rectorat et l’entrée du bâtiment de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation. D’autres œuvres sont simplement intégrées dans les bâtiments…un vrai jeu de piste pour découvrir toutes les créations que vous offre ce parcours. 

Leon Wuidar – Labyrinthe

Naturalistes ? Amateurs de plus longues promenades ? Par des chemins forestiers, entrez dans les zones naturelles, dans les hectares de bois en Réserve Intégrale. Le long du circuit blanc et rouge du GR57, vous pourrez admirer quelques œuvres du Musée en plein air et consulter des panneaux qui présentent les richesses naturelles du domaine. Une balade nature plus longue vous est même proposée…chaussez vos godasses !

Par contre, si vous êtes moins alerte, vous choisirez peut-être le parcours en bus TEC, avec un ticket valable 1 heure ou 1 journée, que vous pourrez acheter directement à bord des bus. Nul doute que pour une première approche reposante, vous serez étonnés et ravis par vos découvertes 

Plutôt art contemporain, plutôt nature ? Les deux, et l’architecture en plus ? Alors choisissez le circuit rose, intitulé « les incontournables ». Vous y découvrirez des époques, des techniques et les styles très variés. En particulier, ne manquez pas « La mort de l’automobile » de Fernand Flausch, peut être l’ouvrage le plus connu du Musée…

C’est au Sart Tilman, sur les hauteurs de Liège, que vous pourrez ainsi prendre l’air, vous promener en famille ou entre amis, par les belles journées d’automne qu’on nous promet. Choisissez votre circuit dans la nouvelle brochure de balades thématiques, ou suivez simplement vos envies en vous documentant à partir du catalogue disponible sur le site web du Musée.

Josette Lamotte

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *