Une coulée de couleurs dans le Laveu,  2600 cellules qui jaillissent de l’atelier CEC La Marelle  et plongent en direction du jardin Firket…

Projet participatif avec les enfants et adultes des ateliers de la Marelle, ainsi qu’avec des personnes du quartier, pour construire ensemble une œuvre commune.

La coulée verte est un projet d’art urbain collectif, elle relie les habitants d’un quartier par un lien de formes organiques créées à partir de stickers colorés.

Cette œuvre commune construite par une grande diversité de participants s’inspire de l’œuvre de Léa Anderson (San Diego, USA) et de ses formes organiques. Chaque pièce créée est unique et participe à un ensemble. Chaque habitant, individu unique, fait partie d’un ensemble, d’une collectivité, d’une vie de quartier. Ce projet s’inspire également de l’œuvre de Maria Lai (Ulassaï Sardaigne 1919-2013) : « Se lier à la montagne ». Des rubans bleus noués un à un par les habitants attachent  ensemble les maisons  et les relient à la montagne au-dessus du village en soulignant les tissages des relations sociales et humaines.

La coulée verte fait référence à l’histoire du quartier ; au transporteur aérien qui peu après la première guerre mondiale reliait les deux sièges du charbonnage de la Haye (exploitation de Saint Gilles et du Laveu) afin  d’évacuer le schiste houiller.

Elle part du CMM Don Bosco où est implantée la Marelle et s’arrête au jardin de l’Abbé Firket en longeant les murs des 29 maisons et commerces de la rue des Wallons à droite en descendant.

Cette intervention artistique annonce la manifestation « Images & Saveurs » du 16 septembre et elle restera en place jusqu’au 15 octobre (parcours d’artistes du Laveu)

C’est une initiative de la Marelle avec la participation de l’Equipe Découverte, le CMM Don Bosco et les Rimbelles.

Vues totales 760 , Vues aujourd'hui 6 

Vous pouvez également aimer :