Musée La Boverie à Liège. Grand succès de fréquentation nationale et internationale pour l’expo « En plein air » : plus de 74 000 visiteurs en un peu plus de 3 mois.
Lundi 15 août 2016 signait la fin de la première exposition temporaire du nouveau musée La Boverie à Liège.

Retour sur cette exposition inaugurale qui a rencontré un vif succès, aussi bien sur le plan artistique que sur celui de la fréquentation.

« En plein air », en deux mots…

Inauguré le 5 mai 2016, le musée La Boverie fraîchement rénové a commencé sa programmation avec une exposition intitulée « En plein air », dans le cadre du partenariat exceptionnel noué avec le musée du Louvre. Le thème portait sur la naissance et l’essor progressif de la peinture réalisée en plein air, du 18ème siècle à nos jours, et qui a coïncidé avec la mise en scène de nouveaux plaisirs du monde moderne : promenades, loisirs, flâneries, vacances…

Avec ses 125 œuvres exposées provenant d’une cinquantaine d’institutions internationales, on pouvait y admirer les oeuvres de grands noms de la peinture tels que Monet, Cézanne, Matisse, Picasso ou encore Léger.
Un succès public (voir tableaux ci-dessous)
Ce succès médiatique de l’exposition « En plein air » s’est accompagné d’un grand succès en termes d’affluence. Au total, ce sont 74 000 visiteurs qui ont visité l’exposition sur un peu plus de 3 mois, avec une nette augmentation de la fréquentation pendant les dernières semaines : de 500 entrées par jour pour les deux premiers mois, la moyenne est passée à plus de 1000 visiteurs par jour dans la dernière ligne droite.
Grâce à une promotion tournée vers l’extérieur, des partenariats judicieux et un large écho médiatique à l’échelle internationale, La Boverie a attiré un grand nombre de visiteurs venus des quatre coins de l’Europe, et plus particulièrement d’Allemagne, des Pays-Bas et de France (voir les chiffres ci-contre).

55 nationalités se sont vues représentées pendant les trois mois d’exposition. Pour l’anecdote, nous avons accueilli deux visiteurs du Costa Rica, cinq Australiens et un Thaïlandais.
« Le succès de La Boverie est une réussite pour Liège dans son ensemble.

L’attractivité générée à l’échelle belge et internationale est bénéfique et a des retombées positives pour l’ensemble du tissu métropolitain : culturel mais également touristique ou encore économique » se réjouit Willy Demeyer, Député-Bourgmestre de Liège.
Les Liégeois ont également répondu très largement à l’appel de ce nouveau haut lieu de la culture liégeoise. Un environnement exceptionnel (le parc, le musée, la nouvelle passerelle) et un programme varié d’activités (pique-nique familial, nocturnes, activités pour enfants) ont favorisé cet ancrage local.

Les raisons du succès résumés en 10 points :

1) Un magnifique bâtiment fraichement rénové par l’architecte Rudy Ricciotti en association avec le bureau liégeois pHD.
2) Des expositions temporaires de haut vol
3) Une collaboration avec le musée du Louvre
4) Les oeuvres de grands noms de la peinture exposées
5) Une promotion internationale
6) Un ancrage liégeois
7) Des partenariats judicieux
8) Un programme d’activités pour tous les âges
9) Un cadre enchanteur : le Parc de la Boverie et ses environs
10) La proximité avec la gare de Liège-Guillemins
« Cet ancrage local, nous l’avons constaté au quotidien. Les liégeois se sont approprié La Boverie et ressentent un réel sentiment de fierté grâce à cette nouvelle institution muséale.

A Liège, le redéploiement passe aussi par la Culture » ajoute Jean Pierre Hupkens, Echevin de la Culture de la Ville de Liège.

Les chiffres de fréquentation

Pourcentage de visiteurs par pays:

Par pays

Pourcentage de visiteurs belges par Province

par province
Un succès médiatique
Une mise en scène sophistiquée et un propos scientifique pertinent ont convaincu les journalistes et critiques d’art à l’échelle internationale. Les retours dans la presse généraliste et spécialisée sont élogieux. On y salue à l’unanimité la qualité de cette première exposition temporaire.
« En plein air » aura fait couler beaucoup d’encre : nous recensons plus de 450 productions médiatiques de tout type sur le sujet.
Cette qualité abondamment saluée par la presse est le résultat d’une collaboration exceptionnelle avec le prestigieux musée du Louvre. Cette collaboration s’est traduite par une mission de conseil artistique et par la supervision du concept scénographique de l’exposition temporaire mais également des collections permanentes. D’ici 2019, le musée du Louvre accompagnera encore la Ville de Liège dans la programmation de deux expositions temporaires d’envergure internationale.
La Boverie, bien plus qu’un musée…
Nichée dans un écrin de verdure, La Boverie, c’est aussi un cadre enchanteur, qui semble tout droit sorti d’un tableau de Monet. Le musée, tout comme le parc éponyme, ont été magnifiquement rénovés. La nouvelle passerelle cyclopédestre « La belle Liégeoise » fait désormais office de trait d’union entre l’île de la Boverie et la somptueuse gare de Calatrava… Il n’en fallait pas plus pour voir se développer une nouvelle dynamique urbaine : en à peine quelques mois, le parc de la Boverie est devenu l’un des endroits les plus prisés de Liège. On s’y promène, on y flâne, entre amis ou en famille. Cette ambiance conviviale contribue grandement au succès du musée.
Les collections permanentes de La Boverie restent accessibles.
Si l’exposition « En plein air » est terminée, les collections permanentes des Beaux-Arts de la Ville de Liège n’en restent pas moins accessibles. Ces collections d’une grande richesse sont présentées de manière chronologique, de la Renaissance à nos jours, et offrent aux visiteurs quelques oeuvres incontournables parmi lesquelles : « Le retable de Saint-Denis » de Lambert Lombard, « Napoléon premier consul » de Jean-Auguste Dominique Ingres, « La mort et les masques » de James Ensor, « La famille Soler » de Pablo Picasso ou encore « Le vieux jardinier » d’Emile Claus, pour n’en citer quelques unes…
Le parcours, accessible au plus grand nombre, est accompagné d’un soutien didactique interactif en quatre langues via notamment l’application CloudGuide.
Entrée : 5€
Prochaine exposition temporaire : « 21 rue la Boétie » à partir du 22 septembre
D’autres chiffres :

2016-08-16 (2)
« En plein air » laissera la place à l’exposition « 21 rue la Boétie », tiré du livre écrit par Anne Sinclair, à partir du 22 septembre. Organisé par Tempora, l’expo retracera le parcours du grand-père de la journaliste française, Paul Rosenberg, l’un des grands marchands d’art de la première moitié du siècle dernier ; au-delà de la carrière de cet homme d’exception, homme d’affaires avisé et amateur éclairé, ami et agent de Picasso, Matisse, Braque, Léger, Marie Laurencin, l’exposition étudie le double tournant de l’histoire de l’art: l’invention de l’art moderne et, sous le coup du cataclysme nazi, le déplacement du centre mondial de l’art de Paris à New York, de l’Europe aux Etats-Unis.

Contact presse :
Chloé Beaufays
Chloe.beaufays@liege.be
+32 497 66 53 39

Vues totales 1,049 , Vues aujourd'hui 2 

Vous pouvez également aimer :