Être rédacteur au MagLiège comporte quelques risques. Il y a, d’abord, l’angoisse de rendre ses articles dans les temps. Il y a, aussi, et c’est ainsi, je pense, chez tous les rédacteurs du monde, la crainte de ne pas plaire à l’ensemble.

 

Il y a, enfin et surtout, le risque de se retrouver face à une initiative tellement intéressante qu’il est quasi impossible de se plier à la limite de caractères imposée par le comité de rédaction. L’ASBL F41 fait partie de ces structures. L’article qui suit et que vous allez découvrir dans quelques instants relève donc de l’exploit rédactionnel.

C’est en 2015 que 7 personnes, toutes issues du secteur associatif et plus particulièrement des OISP (NDR : organismes d’insertion socio-professionnelle) et de différentes structures actives dans ce domaine, décident de se rassembler autour d’un nouveau projet. Dès le départ, l’initiative se veut complémentaire à tout ce qui existe déjà dans le paysage liégeois de l’insertion-professionnelle et entend proposer des activités et des projets qui tournent autour de la question du « sens ».

« Dans la signalisation, le panneau routier F41 est le signal de direction qui indique un itinéraire de déviation. Celui-ci est un chemin proposé pour aller d’un lieu à un autre en s’écartant d’une direction normale ou déterminée à l’avance. En appelant notre ASBL « F41 », c’est la symbolique de l’alternative que nous voulions mettre en avant » me résument Mona Cornélis et Nathalie Remy ce matin-là.

L’alternative guide en effet toutes les activités de cette ASBL et se retrouve même jusque dans la structure de cette dernière puisque, ici, ce sont les travailleurs du terrain qui composent le conseil d’administration, Cédric Leterme et Christie Nodin complétant le duo précité. 

Si j’ajoute à cela que toutes les décisions se prennent à l’unanimité et que, contrairement à ce qui se fait partout ailleurs, les membres du CA (conseil d’administration) siègent tous en AG (assemblée générale), vous l’aurez compris : nous sommes en présence d’une structure, en autogestion, tout à fait particulière … et qui fonctionne !

« Mon parcours en question » est l’activité phare de l’ASBL. Ce projet mené en partenariat avec le CRIPEL et l’ACACIA, est sponsorisé par ARCICOM SPRL, et, est subventionné par le Service Public de Wallonie ainsi que par la Province de Liège. En une journée et en 16 arrêts symboliques, débutant en face du FOREM et se terminant au-dessus de la Montagne de Bueren, F41 propose aux demandeurs d’emploi, soutenus par une structure ou intéressés de manière individuelle par l’animation, et aux professionnels du secteur de s’informer sur la thématique de l’insertion, d’échanger sur leur parcours d’insertion, de questionner son/l’insertion, de développer sa mobilité ou encore, pour le professionnel du secteur, de dynamiser son groupe. Un audioguide, permet aux participants d’écouter, durant le parcours, les thématiques de l’animation dans la langue de leur choix (le français, l’anglais et l’arabe). Le temps de midi est également source d’apprentissage et de questionnement puisque la restauration est assurée par un CISP (centre d’insertion socio-professionnelle) de la région, installé au Centre-Ville.

Les animations reprennent le 22 avril prochain et auront lieu jusqu’au 25 octobre. Envie de redonner du sens ou, tout simplement, de replacer l’humain au centre de vos préoccupations ? Vous savez maintenant à quelle structure vous adresser à Liège !

ASBL F41
Rue Vivegnis 335, 4000 Liège
www.f41.be

Benoît Beenkens

Vues totales 999 , Vues aujourd'hui 6 

Vous pouvez également aimer :