Philippe Debongnie, visual storyteller bruxellois, passionné de jazz, bricoleur de portraits, décida que 2017 serait son année. Menant de front 2 projets aux antipodes l’un de l’autre, le défi de les exposer simultanément germa rapidement et ce, jusque décembre. Après Truc Troc et le River Jazz cet hiver, voici donc les temps forts de cette nouvelle saison :

– «My family album » à Art & Swap (Buenos Aires), du 19 au 21 mai 2017. Après le succès de l’album de famille de l’artiste à la treizième édition d’Art truc troc, le comité d’organisation l’a convié à la version argentine de l’événement. En effet, cette année, l’« Art & Swap » voit le jour à Buenos Aires, dans le cadre d’une collaboration artistique avec l’Argentine (plusieurs exposants argentins ayant été présentés à l’édition belge 2017). Le principe reste le même : troquer de l’art contre ce que peut (s’)offrir tout un chacun. Dans ce festival artistique aux notes exotiques, Debongnie expose avec dix autres compatriotes, notamment le street-artiste belge Denis Meyers.
http://www.tructroc.be/

– « My family album » chez Wattitude, à partir du 5 mai jusqu’au 1er juillet 2017. C’est dans ce lieu de vie branché de la ville de Liège que Philippe Debongnie installe ses portraits de famille jusqu’à l’aube de l’été. L’occasion d’y découvrir des cadres originaux (signés et numérotés) dans une atmosphère trendy, là où se rencontrent design, fashion et art.
http://wattitude.be/

MAIS ENCORE…
Les explosives « Faces of jazz » serviront, par ailleurs, de décor au festival Jazz à Liège à la Brasserie Sauvenière dès le mois de mai. Last but not least, ces visages sculptés à l’encre de chine seront aussi ceux de la prochaine édition de l’emblématique festival de Jazz à Flagey, le Brussels Jazz festival Flagey.
http://www.jazzaliege.be/fr

LE PROJET My Family Album

Philippe Debongnie commence à travailler sur ces images après avoir trouvé un vieil album de photos au grenier dans la maison de ses parents : « En elles-mêmes, ces images sont déjà magnifiques, elles représentent une époque, elles sont datées, marquées, abîmées par le temps ce qui les rend troublantes et très parlantes. Les gens photographiés semblent nous parler au travers des âges. Ils sont tellement figés, droits, ils nous regardent presque toujours dans les yeux. J’avais envie de travailler avec cette présence, d’y amener mon univers, mon interprétation, ma sensibilité. Le but est double ici, je voulais en faire des images qui questionnent, qui troublent de par leur facture et la succession des niveaux de lecture, il y a les motifs, la couleur, il y a la tête d’animal et il y a l’ensemble, on ne s’y repère pas très bien, qu’est-ce qui est ajouté ? Qu’est-ce qui est réel ? Ce que l’on sait de ces images semble aller à l’inverse de ce que l’on voit, on n’arrive pas totalement à s’y repérer, on hésite devant ces différents ajouts. La deuxième volonté, plus narrative est de parler au travers de ces images de la différence, de la singularité des gens, on a tous nos petites spécificités. Nos goûts, nos valeurs, nos envies diffèrent et cela rend la vie tellement plus intéressante. Avec ces images, quelque part, je recompose ma famille, je la rêve. Et je ne parle pas juste de ma famille proche ou nominale, je me recompose ma famille humaine, petit à petit. Avec des animaux. Allez comprendre. »

EXPOSITIONS
– «My family album » chez Wattitude, Liège du 5 mai au 1er juillet 2017
– « Faces of jazz » dans le cadre du Jazz à Liège @ Brasserie Sauvenière du 11 au 21 mai 2017
– «My family album » à Art & Swap, Buenos Aires,19 au 21 mai 2017

Passées – 2017 :
– « Faces of jazz » dans le cadre du River jazz festival (Théâtre Marni-Jazz Station-Espace Senghor) du 13.01.2017 au 20.02.2017
– «My family album » à Truc-troc (Bozar), du 3 au 5 février 2017

 

CONTACTS
www.philippedebongnie.be
www.instagram.com/philippedebongnieillustration
www.facebook.com/PhilippeDebongnieIllustration

Vous pouvez également aimer :