Facebook

Le Trianon, le Théâtre Wallon

Théâtre – Trianon

 

www.theatretrianon.be

www.theatretrianon.be

Le Trianon, qui se situait à ses débuts Boulevard de la Sauvenière, a vécu pas mal de chamboulements. Alors qu’il remportait énormément de succès, il a été victime d’un incendie criminel. Il a par la suite dû être démoli et a déménagé en 1976. Il se trouve actuellement au Pavillon de Flore, en plein cœur d’Outre-Meuse. Le théâtre existant depuis 90 ans est composé d’une salle de 450 places. Le responsable artistique a lui-même la passion de jouer et d’écrire. Étant sans cesse à la recherche de nouveaux projets, il s’adonne à la lecture d’une dizaine de pièces par an pour en réaliser des nouvelles.

A la base, théâtre wallon,  il s’ouvre de plus en plus à différents genres. Passant par des spectacles en français, en wallon, des opérettes, des cabarets, des music hall, il accueille aussi des spectacles du Voo Rire. La RTBF, partenaire du théâtre, filme des pièces en wallon pour ensuite les rediffuser à la télévision pour l’émission « Wallons, Nous ! RTBF ». Le Trianon est réputé pour la présentation de spectacles tels « Les variétés de Wallonie », des opérettes françaises par la troupe « Golden 2000 » et le « Gala Wallon ».

Il est subsidié par la province de liège, qui n’a toutefois aucun droit de regard sur le contenu proposé. En contrepartie, elle l’oblige à présenter 12 spectacles en wallon sur la saison qui s’étale de septembre à mai.

 

Le théâtre dispose de sa propre troupe de comédiens. Il leur faut environ 1 mois afin de monter un projet. Ensuite, la promotion se met en marche. La publicité commence généralement fin avril avec un aperçu pour la saison suivante. Tout est alors bouclé le mois de juillet et la brochure sort un mois avant le début du spectacle. Un autre moyen de promotion est la mise en place d’un livret appelé « L’infor-Trianon ». Celui-ci est gorgé de publicités et d’informations sur la programmation, distribué début août à 6000 exemplaires. Après cela, il y a quelques répétitions pour les acteurs ainsi qu’une de mise en place et une générale le vendredi. Les spectateurs peuvent alors découvrir le résultat le samedi soir et le dimanche après midi. Habituellement, la représentation du dimanche rencontre plus de public que le samedi par peur de se promener en ville la soirée. Il s’agit donc d’un weekend  par production mais il leur arrive de rajouter une demi-journée s’il y a des réservations plus conséquentes.

De plus, le théâtre fait aussi appel à des compagnies provenant d’autres villes pour produire des spectacles chez eux. Parfois, c’est la troupe du Trianon qui se déplace. Tout dépend de la logistique ainsi que les coûts pour le transport des décors.

Le théâtre est rarement fréquenté par les écoles en raison de la langue, à savoir le wallon. Cela peut être une difficulté à la compréhension étant donné qu’il n’est plus très utilisé dans notre société. Le Trianon est donc d’avantage axé vers un public adulte. Cependant, à la grande surprise, certains jeunes se rendent encore voir une représentation dans cette langue. Néanmoins, certaines pièces réputées à l’origine en français telles que « Le dîner de con » ou « Panique au ministère » sont adaptées en wallon. L’adaptation du français en wallon attire beaucoup de monde déjà rien que par la curiosité de la voir dans une autre version et par l’originalité.

Le Trianon dispose également d’une cafétéria. Celle-ci est ouverte les jours de spectacle, tant aux spectateurs qu’aux non-spectateurs. Elle permet de divertir, accueillir et se retrouver autour d’un verre. Ornée d’un podium, divers petits spectacles sont organisés tels que « Le Cabaret Franco-Wallon », « Facile à chanter », des concerts,… Les responsables autorisent même  la location de la salle de théâtre et la cafétéria pour mettre en place tout type d’évènements.